Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
3 mars 2016

Beaucoup de violeurs dans cette armée "la plus morale du monde" !

Cette fois-ci c’est une des légendes de l’armée israélienne, le brigadier-général Ofek Boucris, qui est accusé de viol — non par sur des Palestiniennes, ça ne compte pas, n’est-ce pas ? — mais sur des soldates de cette géniale armée d’occupation.

Ce cher homme, donné en exemple à toute la société israélienne depuis des années, aurait abusé à plusieurs reprises d’une soldate de 19 ans sous ses ordres.

"Jusqu’à ces dernières heures, le brigadier-général Ofek Boucris croyait encore avoir l’avenir devant lui. Agé de 48 ans et père de six enfants, il était d’ailleurs le chouchou des chroniqueurs militaires, qui le présentaient comme un « héros d’Israël » et comme un futur chef de l’état-major, donc l’une des figures les plus importantes de l’Etat hébreu. De fait, cet officier supérieur à la carrière météorique passait pour un exemple pour les jeunes appelés. Un meneur d’hommes charismatique, brillant, gravement blessé durant l’opération « Rempart de protection » (l’invasion de la Cisjordanie par Israël en 2002) et qui avait ensuite tout mis en œuvre pour revenir à sa forme physique maximale afin de poursuivre sa carrière militaire.", peut on lire dans Libération.

Le "héros" risque actuellement la prison, car l’enquête semble bien confirmer les accusations de cette jeune femme, qui dit qu’il avait coutume de la raccompagner jusqu’à l’entrée de son village avant de passer à l’action dans son véhicule de fonction.

"Certes, ce n’est pas la première fois que des officiers et des soldats israéliens sont accusés de « conduite inappropriée », de harcèlement sexuel ou de viol", commente Nissim Behar à Tel-Aviv.

En 2001, le ministre de la Défense Yitzhak Mordechaï (centriste) avait d’ailleurs été condamné à dix-huit mois de prison avec sursis pour avoir, lorsqu’il était officier supérieur, entraîné plusieurs de ses subordonnées à son domicile privé pour leur demander des « massages après la douche ».

Depuis, les cas de harcèlement et de viols au sein de l’armée défendue par Hollande et Valls, sont devenus si nombreux qu’ une ligne verte téléphonique a été mise en place pour permettre aux soldates de dénoncer leurs supérieurs pratiquant le droit de cuissage. Ceci sous la pression d’organisations féministes, d’associations de parents et de plusieurs médias.

L’armée est dans ce domaine une véritable école, dont il semble difficile de se défaire des habitudes prises en son sein, à en juger par les condamnations y compris de l’ex-président de l’Etat hébreu, Moshe Katzav, condamné pour viol, et de l’ex-vice-Premier ministre Silvan Shalom forcé de quitter la vie politique dans l’attente d’un éventuel procès.

Source : http://www.liberation.fr/planete/2016/03/02/un-heros-d-israel-accuse-de-viols_1436918

  • C’est sûr que lorsqu’on a tous les droits de violenter une population, de la déshumaniser, d’envahir ses maisons, de tout y casser, de tout voler, il est ensuite difficile de se fixer des limites.



Soldats israéliens lors d’un de leurs nombreux raids dans les maisons du village de Bi’lin

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8170