Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
6 mars 2016

Le ministre de la Justice défend la campagne BDS ! (Document)

Le saviez-vous ? Quand il était encore député –qui plus est président de la Commission des Lois de l’Assemblée Nationale- Jean-jacques Urvoas réclamait l’abrogation de la « circulaire Alliot-Marie » ce texte scélérat enjoignant les parquets de France à poursuivre les militants de la campagne Boycott Désinvestissement Sanctions (BDS).

Dans un courrier en date du 20 novembre 2015, que nous reproduisons ci-dessous, Urvoas s’adressait à celle qui trônait encore Place Vendôme, Christiane Taubira. Il y dénonçait en termes très explicites le caractère liberticide de ladite circulaire, adoptée en 2010 sous le gouvernement de Sarkozy, mais toujours en vigueur sous celui de Hollande.

« L’incitation à punir ce militantisme constitue une atteinte à la démocratie et aux libertés fondamentales », écrivait-il, à l’appui de sa demande d’abrogation de la circulaire.

Aujourd’hui, ce n’est plus Christiane Taubira qui est ministre de la Justice, mais Jean-Jacques Urvoas en personne.

L’homme aura-t-il un minimum de cohérence et d’estime de soi, en joignant le geste à la parole, et en rapportant les ordres de poursuivre donnés aux procureurs, dont il est le supérieur hiérarchique ?

On peut en douter, tant ses premières mesures, depuis sa nomination à la « Justice » le mois dernier, le désignent plus comme un ministre de basse police que comme le gardien des libertés publiques.

  • Il n’est pas interdit cependant de le rappeler à ses obligations en lui écrivant (avec sa propre prose en copie) :

M. Jean-Jacques URVOAS

Ministère de la Justice

13 Place Vendôme - 75042 Paris cedex 01

  • FAX : 0144776000

Ou l’appeler au téléphone : 01 44 77 60 60

  • double clic sur les documents pour les voir en plus gros
    JPEG
    JPEG

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 1170