Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
8 mars 2016

SOUTIEN A HASNA ET APPEL AU BOYCOTT DE L’ETAT D’ISRAEL

Nous relayons l’appel de nombreuses organisations, soucieuses de la défense de la liberté d’expression et de la sauvegarde du seul moyen actuellement à notre disposition pour soutenir efficacement les droits du peuple palestinien, à un rassemblement ce lundi 14 mars à 13 H à la Fontaine des Innocents, près du commissariat où Hasna est convoquée.

"SOUTIEN A HASNA ET APPEL AU BOYCOTT DE L’ETAT D’ISRAEL

Une offensive sans précédent est actuellement menée par le gouvernement et la mairie de Paris contre les organisations ou citoyens(ne)s appelant au boycott de l’état d’Israël.

Trois faits concrets illustrent cette répression qui, sous le couvert de sévir contre les « boycotteur(e)s », vise bien évidemment, selon les injonctions faites par le CRIF à Hollande-Valls et Hidalgo, à éradiquer progressivement toute forme de soutien à la résistance du peuple palestinien :

  • Le 15 févier dernier, lors de la déclaration d’un rassemblement place du Châtelet pour dénoncer le vœu adopté par le conseil de Paris interdisant les manifestations parisiennes autour du boycott, la préfecture, pour la première fois, signalait dans l’art. 6 réservé aux observations particulières que :

«  CONFORMEMENT AUX ARRETS 14-80020 et 14-80021 DU 20 OCTOBRE 2015 DE LA CHAMBRE CRIMINELLE DE LA COUR DE CASSATION, IL EST INTERDIT PAR PAROLES, ECRITS, DESSINS, IMAGES ET TOUT AUTRE MOYEN D’EXPRESSION D’APPELER AU BOYCOTT DES PRODUITS ISRAELIENS. TOUTE PERSONNE ENFREIGNANT CETTE INTERDICTION SERA INTERPELLEE. »

Ce qui est totalement illégal, puisqu’un jugement d’un tribunal fût-ce t-il la cour de Cassation n’a pas force de loi et ne peut donner lieu à des interpellations !

  • Le 27 février, lors d’un rassemblement de soutien à la Palestine place de la République, la police ordonnait aux militant(e)s portant un tee-shirt avec le slogan « Boycott Israël » de l’enlever sous peine d’interpellation.
  • Le dimanche 6 mars, en pleine manifestation pour les droits des femmes, une militante de Boycott-Désinvestissement-Sanctions (BDS) portant un tee-shirt BDS était interpellée par la police et conduite au commissariat du 3ème arrondissement, dont elle ressortait une heure après, mais avec une convocation pour être entendue ce lundi 14 mars par la police pour "provocation à la haine" !

A travers ces trois faits, qui en amèneront sans aucun doute d’autres si nous ne réagissons pas, alors que le boycott est notre seule arme (pacifique) pour obliger, comme durant le combat contre l’apartheid en Afrique du Sud, le gouvernement israélien à respecter les droits du peuple palestinien, il importe d’agir avec détermination et de revendiquer le DEVOIR DE DESOBEISSANCE.

  • C’est pourquoi nous appelons à un large rassemblement de soutien à Hasna :

LUNDI 14 MARS A 13 H 00

PLACE DE LA FONTAINE DES INNOCENTS (AUX HALLES)

Métro-RER : Châtelet ou Les Halles

CAPJPO-EuroPalestine se joint à cet appel et souligne que Manuel Valls, déjà "éternellement attaché à Israël", a franchi un nouveau seuil dans l’allégeance à cet Etat voyou, en déclarant lundi soir, à l’occasion du dîner du CRIF, que "l’antisionisme est synonyme d’antisémitisme".

Une contre-vérité montrant l’ignorance crasse de ce premier ministre, et conduisant à s’interroger sur les cadavres qu’il peut avoir, lui aussi, dans ses placards pour en venir à des mensonges aussi énormes...





Réactions de solidarité immédiate des manifestants, dimanche, lors de l’arrestation d’Hasna au sein d’un cortège pour les droits des femmes.

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40