Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
18 mars 2016

Israël : Une hotline pour dénoncer les relations entre juifs et non-juifs

Cet Etat moderne, gouverné par la religion, qui ne reconnait que le mariage entre juifs, comme le rappelait cette semaine le cinéaste israélien Avi Mograbi, qui a raconté comment il avait été "humilié" par la manière dont les rabbins l’avaient obligé à mentir pour accepter son divorce, engendre forcément des fanatiques.

Quoi d’étonnant donc à ce que le groupe ultra-nationaliste juif Lehava, connu pour avoir appelé à brûler les églises en Israël se batte contre toute perspective d’"assimilation" ?

Le tout nouveau service téléphonique mis en place par l’organisation vise à dissuader les juifs de fréquenter des « goyim » (non-juifs), et ne s’en cache pas. « Si vous êtes en contact avec un goy et avez besoin d’aide, appuyez sur la touche 1 »,

"Si vous connaissez une fille qui fréquente un goy et que vous souhaitez l’aider, appuyez sur la touche 2."

« Si vous connaissez un goy qui se fait passer pour un juif ou qui harcèle une femme juive, ou [si vous connaissez] des lieux où il y a un problème d’assimilation, appuyez sur la touche 3 », propose ainsi la voix de la ligne téléphonique.

Et en Israël, le service connaît son petit succès puisqu’une dizaine d’appels sont reçus chaque jour de la part de Juifs dénonçant des amis fréquentant des non-juifs, explique le dirigeant de Lehava, Benzi Gopstein.

L’association, dont le nom provient d’un acronyme hébreu signifiant « Empêcher l’Assimilation en Terre Promise », a un programme on ne peut plus clair : combattre toute relation mixte, qui représenterait un péché. Et le tout au nom de Dieu, puisque comme l’explique un activiste de l’organisation au journal britannique The Daily Mail : Si tu te maries avec un non-juif, cela signifie simplement "Je m’en fous de ce que Dieu dit."

En 2012, l’organisation avait été jusqu’à publier une « liste noire » sur son site internet, révélant l’identité de femmes juives qualifiées de « traîtresses », qui entretenaient des relations avec des non-juifs.

Lehava s’était également fait remarquer en accusant la top-modèle israélienne Bar Rafaeli de « diluer la race juive » et de « mettre en danger les générations futures », en raison de sa relation avec l’acteur américain Leonardo Dicaprio.

"Race juive" : voilà la régression à laquelle conduit un Etat d’apartheid, qui nie les droits de tous les êtres humains qui ne sont pas juifs, et qui fait volontairement le lit du fascisme comme celui de l’antisémitisme.

Mais Valls n’a sans doute rien à dire sur le sujet ? Pas de synonymes du genre "race juive = race aryenne" à nous proposer ?


CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8100