Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
27 mars 2016

Prisonniers palestiniens en grève de la faim dans des conditions déplorables

Les grèves de la faim se poursuivent, au milieu des tortures, des agressions physiques, des transferts répétés, de l’insalubrité des cellules et de la mulitplication des mesures sadiques de confinement solitaire, dans les geôles israéliennes.


Sami Janazrah, Imad al-Batran et Abd-al-Rahim, en grève de la faim depuis plusieurs semaines contre leur régime de "détention administrative" (sans charge, sans procès et pour une durée illimitée), viennent d’être rejoints par Zayid al-Basisi, condamné à la prison à vie + 55 ans (!), et Nahar al-Sadi, condamné à 4 fois perpétuité + 20 ans (!!), qui protestent contre leur confinement solitaire.

Mohamed Al-Qiq, est quant à lui toujours en prison, a priori jusqu’au 21 mai, et il a été transféré sans raison, sans avoir le droit d’emporter ses affaires, et sans que ses proches en soient avertis de l’hôpital HaEmek d’Afula au dispensaire de la prison de Ramla, alors qu’il est encore toujours sous traitement et très affaibli par sa grève de la faim de 94 jours.


Par ailleurs, on apprend que les prisonniers détenus à Etzion, ont été sauvagement agressés la semaine dernière, au cours de raids de l’armée israélienne dans leurs cellules, pour les "inspecter".

Deux d’entre eux, Nidal Muhammad Arafat Basal, 29 ans, et Sameh Musallam Abu Sel, 18 ans, ont été agressés alors qu’ils étaient conduits au centre médical de la prison. Le jeune Sameh a été frappé sur tout le corps avec des fusil, puis laissé dans le froid pendant plus de 10 H.

Ce sont apparemment des représailles après une grève de faim menée par 48 prisonniers de cette prison israélienne, afin de pouvoir recevoir des vêtements et autres produits de première nécessité, et pour pouvoir recevoir une nourriture moins infecte.

Ils réclamaient également des cellules moins insalubres, la possiblité de prendre des douches régulièrement, ainsi qu’un accès à des traitements médicaux pour les malades.

Cette prison a été inondée par la pluie en février dernier, et tous les vêtements et couvertures des prisonniers palestiniens se sont trouvés trempés, tandis que la moisissure s’installait dans les cellules et que des infections se répandaient parmi les détenus.

Plus de 7000 prisonniers sont actuellement incarcérés en toute illégalité dans les geôles israéliennes, dont près de 700 en "détention administrative". Un nombre croissant sont placés à l’isolement, l’ONG israélienne "Physicians for Human Rights" (Medecins pour les droits de l’homme) indiquant que le nombre de prisonniers palestiniens subissant cette mesure sadique a doublé entre 2012 et 2014.

(Traduit par CAPJPO-EuroPalestine)

Source : Ma’an news

  • Lire au sujet des prisonniers palestiniens l’excellent livre de Christophe Oberlin, "L’échange", qui vient de paraître aux éditions Erickbonnier, et en vente à la librairie Résistances à Paris (info@librairie Résistances.com - 01 42 28 89 52)
  • BOYCOTT ISRAEL !

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 7890