Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
4 avril 2016

En Essonne comme dans toute la France, BDS continue

Pour le Carrefour d’Etampes, à quelques encâblures du fief du premier ministre, ce 2 avril aura eu le goût d’un mauvais poisson dont les arêtes lui restent en travers de la gorge. Lingettes pour bébés, mandarines, Sodastream « made in colonies », les Essonniens n’en veulent pas et lui ont fait savoir



A l’appel du collectif Palestine en Essonne une vingtaine de militant-e-s se sont rassemblés samedi à l’entrée du magasin, avec tracts, banderoles et pétitions appelant au droit au boycott et à l’arrêt des importations en provenance des colonies.

Environ 600 tracts ont été distribués et 160 cartes signées par des clients pour appeler les responsables de Carrefour à ne plus vendre ces produits. La police, très discrète, s’est tenue à l’écart et aucun incident n’est à signaler.




CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 1170