Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
11 avril 2016

Le colonel israélien qui a tué un adolescent ne présentant aucune menace ne sera pas poursuivi

L’armée israélienne vient d’annoncer qu’elle clôturait l’enquête et dédouanait le colonel Yisrael Shomer, qui avait tué le jeune Muhammed al-Kasbah, 17 ans, de plusieurs balles tirées dans son dos alors qu’il aurait jeté une pierre sur un véhicule blindé.



Funérailles de Muhammed al-Kasbah, 17 ans, le 3 juillet dernier (AFP/Thomas Coex, File)

Cela s’était passé au checkpoint de Qalandiya près de Ramallah, l’été dernier et une vidéo a prouvé que l’adolescent qui a été accusé d’avoir lancé une pierre contre un véhicule de l’armée, s’éloignait du lieu quand un gradé de l’armée la plus morale du monde, l’a tué, lui logeant plusieurs balles dans la tête et la poitrine, alors que le jeune garçon était de dos.

B’Tselem, l’association israélienne de défense des droits de l’homme, vient de qualifier cette décision de "mécanisme classique de blanchiment des crimes de l’armée israélienne".

Après avoir plaidé la légitime défense, le colonel Yisrael Shomer, confronté à la vidéo des faits, a expliqué lors de l’enquête interne à l’armée, qu’il avait voulu viser les jambes, mais avait raté son tir...

L’armée en a conclu qu’il ne s’agissait donc pas d’un acte criminel et que ce gradé ne comparaîtrait donc pas devant la "justice" israélienne.

Avigdor Lieberman, s’est publiquement réjoui de cette décision.

Deux frères de Mohammed, Yasser et Samer Al-Kasbah, avaient été tués par la même armée d’occupation, à l’intérieur du camp de réfugiés de Qalandiya en mai 2002.

  • BOYCOTT ISRAEL !

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 7900