Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
29 avril 2016

Londres : victoire judiciaire des militants ayant bloqué la salon de l’armement

Huit militants pour la paix qui avaient bloqué le salon de l’armement à Londres en septembre dernier, ont été acquittés, les juges ayant estimé que les armes présentées lors de ce salon servaient effectivement à commettre des crimes de guerre dans différents pays.


Le procès a en outre obligé des parlementaires britanniques à venir à la barre, pour répondre aux accusations de torture et crimes de guerres commis à l’étranger avec ces armes.

Le tribunal présidé par Angus Hamilton a estimé que les preuves apportées par les militants, inculpés pour avoir obligé le plus grand salon de l’armement britannique (DSE :(Defense & Security Equipment International) à Londres en septembre 2015, étaient convaincantes : la grande-bretagne se rend effectivement complice des assassinats de civils kurdes par le régime turc, de civils palestiniens par le régime israéliens, des violations des droits de l’homme au Bahrein et de l’escalade de la guerre au Yemen.

Ce salon fait place à des activités criminelles a conclu la cour.

"La vente de produits militaires incluant des bombes à fragmentation et des équipements utilisés pour torturer, sont indubitablement illégales", a conclu le tribunal.

Le directeur du programme d’Amnesty International pour la sécurité militaire et policière, Oliver Sprague, a confirmé la présence dans ce salon d’instruments de torture, de grenades assourdissantes, d’appareils à envoyer des chocs électriques. L’accès du salon, en tant qu’observateur des droits de l’homme lui avait d’ailleurs été interdite en 2015.

Et il est choquant de constater, a-t-il ajouté, qu’aucune des firmes vendant ce type de matériel, n’a été inquiétée par le gouvernement britannique."

Les 8 militants qui ont été acquittés, avaient lancé une campagne d’une semaine pour bloquer l’entrée des armements à l’intérieur du salon d’exposition et étaient poursuivis pour "avoir volontairement obstrué l’autoroute."

Ce à quoi ils ont répondu que cette action avait pour but d’empêcher la commission de crimes nettement plus graves, comme la guerre, la torture, la répression et le génocide, pour le seul profit des marchands d’armes. Ils ont à ce propos exposé les crimes commis contre des populations civiles grâce à ces armes et équipements, par la Turquie, l’Arabie Saoudite, Israël, avec la complicité de la Grande-Bretagne.

Grâce à ce procès, des parlementaires se sont engagés à ouvrir une commission d’enquête sur ce sujet.

(Traduit par CAPJPO-EuroPalestine)

Source : https://www.rt.com/uk/340248-dsei-arms-fair-criminals/

CAPJPO-EuroPalestine

nde-Bretagne.


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 7880