Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
22 avril 2016

Une militante BDS présidente du syndicat des étudiants britanniques

Malia Bouattia, une militante algéro-britannique, a été élue à la tête du National Union of Students (NUS), le plus puissant des syndicats estudiantins au Royaume Uni, a annoncé cette institution sur son site officiel.



Militante de la cause palestinienne et des droits des femmes, Malia Bouattia est devenue la première femme musulmane à la tête du NUS en remportant 372 voix lors de la conférence nationale du syndicat, devançant l’ancienne présidente Megan Dunn qui a obtenu 328 votes, précise le site Huffington Post.

"Mon rôle ne doit pas se limiter à la NUS, il a aussi à voir avec notre société et le rôle de NUS dans celle-ci", a-t-elle écrit sur sa page Facebook suite à son élection.

Née à Constantine, Malia Bouattia a quitté l’Algérie avec ses parents à l’âge de 7 ans, durant la décennie noire. Elle a étudié à l’université de Birmingham et elle est connue pour son engagement au sein des mouvements de solidarité avec la cause palestinienne.

Lors d’un événement pour Gaza en 2014 en Angleterre, elle a appelé les musulmans à soutenir la résistance palestinienne.

Elle fait également partie des membres fondateurs de "Muslmah Pride", un mouvement de femmes musulmanes qui rejette "la croisade islamophobe et néocolonialiste" de Femen.

Malia Bouattia entamera son mandat à la tête de NUS en septembre prochain. Confédération de syndicats estudiantins, la National Union of Students a été créée en 1922 et compte aujourd’hui près de 600 associations membres, soit plus de 95% des syndicats de l’éducation supérieure au Royaume Uni.

http://www.huffpostmaghreb.com/2016/04/20/malia-attia-nus-_n_9739908.html?ncid=fcbklnkfrhpmg00000008

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 1170