Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
8 mai 2016

567 Palestiniens, dont 123 enfants, arrêtés et torturés par Israel en avril !

Ça y va à tour de bras les arrestations de femmes, hommes et enfants palestiniens par l’occupant israélien : plus de 567, dont 123 enfants rien que pour le mois d’avril ! La plupart SONT en détention administrative, c’est à dire sans charges ni procès, comme le jeune Mohammed Amarna, 17 ans, incarcéré depuis deux 2 mois, pour délit d’opinion sur Facebook !


Toutes les villes sont touchées par ces arrestations, à commencer par Jérusalem Est et Hébron, mais les pêcherus de Gaza, en font partie également de même que ceux qui passent le checkpoint d’Erez et sont kidnappés, même en cas d’autorisation.

En tout, on recense désormais 5334 Palestiniens arrêtés, torturés, incarcérés depuis octobre 2015, et sans avoir à rendre le moindre compte à qui que ce soit. Raids de nuits dans les cellules, transferts intempestifs, provocations pendant les prières ou les repas, privation de WC et de toilettes, malades tabassés, privation de visites familiales, traitements cruels et inhumains contre ces enfants, femmes et hommes, souvent placés en confinement solitaires pour les rendre fous : les escadrons pénitentiaires s’en donnent à coeur joie.


Mohammed Amarna de Jénine, 17 ans, kidnappé à son domicile le 2 mars dernier a été torturé à plusieurs reprises : battu, insulté, obligé de garder des menottes et un bandeau sur les yeux pendant de nombreuses heures, puis maintenus à l’extérieur du centre de détention et giflé à tour de rôle par un soldat et un interrogateur.

Comme 157 autres Palestiniens, il est emprisonné pour des prétendues activités sur internet, car Israel a formé récemment une "Cyber Unité" et déclenché une chasse aux sorcière sur internet et notamment facebook contre les messages critiques envers Israel !!

Certains ont été condamnés pour "incitation à la haine" parce qu’ils avaient exprimé de la sympathie pour les Palestiniens tués par Israel, ou publié des photos de prisonniers. D’autres, en l’absence de preuves, sont en détention administrative comme Mohammed.

Beaucoup de prisonniers sont en grève de la faim et nous appellent à faire entendre leur voix dans le monde, nous alerte l’association Samidoun.


Sami Janazrah, 43 ans, d’Hébron a dépassé les 65 jours de grève de la faim, et refuse désorais de boire depuis qu’on a attaché, pieds et poings liés à son lit de l’hôpital de la prison.

Fuad Assi, 30 ans, Adib Mafarjah, 29 ans, tous deux de Ramallah et en détention admnistrative également, sont en grève de la faim depuis le 3 avril, soit plus d’un mois.

Des prisonniers se sont lancés dans des grèves de la faim pour sortir des cellules d’isolement où ils sont confinés. D’autres pour obtenir un droit de visite.

Plus de 7000 prisonniers politiques palestiniens sont actuellement illégalement détenus dans les prisons israéliennes, ce qui signifie, souligne Addameer, que 40 % de la population masculine palestinienne a subi là un moment ou à un autre l’emprisonnement par l’occupant israélien.

Un record inégalé au monde, peut se vanter Israël !


CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 7880