Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
4 mai 2016

Roger Cukierman receleur de données bancaires volées par les voyous de la "Brigade juive"

Roger Cukierman, président du CRIF se vante sur son site de réclamer au Crédit Mutuel et à la BNP, de fermer les comptes de Capjpo-EuroPalestine et de la "Campagne BDS" en France. Ceci après que ses amis, les criminels de la LDJ, "brigade juive", et autres chiens de garde de la colonisation israélienne ont commis des effractions, et rendu publics des numéros de compte bancaire qu’ils ont volés. Et ça voudrait se faire passer pour respectable !





Roger Cukierman se démasque ainsi lui-même en montrant enfin ses liens avec des nervis dont l’unique activité consiste à agresser des personnes, à effectuer des ratonnades, à pirater des sites, des données personnelles pour tenter de répandre la terreur. Des plaintes ayant été déposées contre les actions de piratage de données privées de militants d’EuroPalestine, Cukierman pourrait en outre avoir bientôt à répondre du recel de ces informations volées.

C’est en plus un fieffé menteur puisqu’il affirme que l’appel au boycott de l’Etat d’Israël est interdit et illégal en France !

"Ces organisations soutiennent et encouragent les appels au boycott d’Israël, interdit par la loi française", affirme le Président du Crif.

MENSONGE !

C’est ce que lui-même, et tous les soutiens aux crimes de l’occupant israélien, voudraient faire croire, en pratiquant la méthode Coué, et en prenant leurs désirs pour des réalités.

MAIS IL N’EXISTE FORT HEUREUSEMENT EN FRANCE AUCUNE LOI INTERDISANT L’APPEL AU BOYCOTT D’UN ETAT. NI L’ETAT D’ISRAEL NI D’UN AUTRE PAYS !

Sinon, on ne compterait pas le nombre de personnes qui seraient en prison aujourd’hui : de BHL à Elisabeth Badinter, en passant par Martine Aubry.

Car, régulièrement, on peut entendre diverses personnalités appeler publiquement au boycott, qui de la Chine, qui de la Russie, et même récemment des marques proposant des vêtements aux femmes musulmanes !

Alors, à moins que leur dévoué Manuel Valls réussisse à faire passer une loi stipulant qu’on a le droit d’appeler au boycott de tous les pays du monde sauf Israël, l’appel au boycott de cet Etat voyou, qui ne respecte ni les droits de l’homme, ni le droit international, qui torture les enfants et massacre régulièrement des populations civiles, n’a rien d’illégal.

Il est au contraire parfaitement légitime, quand il est fait de manière citoyenne et non violente, ont estimé de nombreux tribunaux en France, de même que plusieurs procureurs, tout comme le syndicat de la magistrature.

Certes certains arrêts de la Cour de Cassation, totalement surréalistes, ont condamné, à la demande du gouvernement et des officines israéliennes, des militants ayant appelé au "boycott des produits israéliens", mais cela :

1) n’est qu’un jugement et n’a absolument pas force de loi (aucun jugement, fut-il émis par une cour de cassation n’a force de loi). Les militants mis en cause se sont d’ailleurs pourvus auprès de la Cour Européenne des Droits de l’Homme. Donc la "messe n’est pas dite" !

2) et ce jugement, qui estime que "les producteurs israéliens ont été discriminés", ne fait aucune référence à l’appel au boycott de l’Etat d’Israël, ni de celui de l’occupant israélien, ni de celui des produits des colonies (Israël refusant d’ailleurs d’indiquer l’origine des produits qu’elle exporte), ni de celui de l’apartheid israélien, ni de celui des criminels de guerre israéliens.

  • Alors, dire "le boycott d’Israël est interdit", c’est du pipeau !

La preuve en est que si c’était interdit, nous ne pourrions pas manifester publiquement en reprenant l’appel palestinien au boycott de l’Etat d’Israël, en faisant comme pour l’Afrique du Sud de l’Apartheid.



Manifestation parisienne du 16 avril dernier

Et François Hollande n’irait certainement pas mettre des fleurs sur la tombe de Ghandi le chantre mondial du boycott des oppresseurs.

Et c’est bien ce qui rend malades les supporters de l’occupation et de la colonisation israélienne, qui avaient promis aux Netanyahou, Lieberman et autres fascistes israéliens d’éradiquer la campagne de Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) en France.

La loi, ce sont eux qui la violent en permanence, en France, où ils bénéficient d’une très large impunité pour les crimes et les graves délits qu’ils commettent en permanence, dans ce pays, comme en Israël où des Français vont servir dans une armée d’occupation avec la bénédiction de nos gouvernants, ou encore se réfugier pour s’y mettre à l’abri de condamnations en France.

Ainsi, on verra qui se présente à la barre le mardi 31 mai prochain au Tribunal Correctionnel de Paris, pour répondre, 4 ans après les faits, des graves agressions physiques commises à l’aide de peinture rouge toxique sur Olivia Zémor, Houria Bouteldja at Jacob Cohen.

En tout cas, tous ces voyous, qui ne reculent devant aucun délit pour tenter de nous faire taire, en misant sur la complaisance de l’appareil d’Etat, apportent la preuve que cette campagne BDS est efficace, puisqu’elle leur fait peur au point de déployer une telle énergie pour la combattre, quitte à s’allier ouvertement avec des malfrats, des repris de justice.

En ce qui nous concerne, ni l’intimidation, ni le chantage à l’antisémitisme, ne nous ferons taire. Comme Nelson Mandela, nous pensons que "notre liberté ne sera jamais complète sans celle des Palestiniens". Tant que ceux qui disent nous représenter ne prendront pas de sanctions pour faire cesser l’occupation, la colonisation et le blocus criminel de Gaza, nous relaierons l’appel au boycott de l’occupant israélien lancé par la société civile palestinienne.

Et si quelqu’un connait une forme de soutien plus efficace à la lutte d’émancipation du peuple palestinien alors qu’Israël ne veut ni un Etat, ni deux Etats, ni la paix, qu’il nous le dise !



Manifestation ce 1er mai à Paris


CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8030