Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
20 mai 2016

Gay Pride israélienne : ’LGBT Pour la Palestine’ refuse le "pinkwashing de l’occupant

Communiqué de presse à l’occasion de la journée mondiale contre l’homophobie où LGBT France réaffirme son refus de redorer l’image de l’Etat d’Israël et ne participera pas à la « Gay Pride » de Tel Aviv-Jaffa.


COMMUNIQUÉ

"En cette XIIème Journée mondiale de lutte contre les LGBT-phobies (lesbophobies, gaiphobies, biphobies & transphobies), le collectif Q4P-F (Queers for Palestine - France | LGBT pour la Palestine - France) rappelle son refus du « pinkwashing » de l’État contemporain d’Israël et annonce sa prochaine assemblée générale constitutive.

Il convient de rappeler que le pinkwashing est un ensemble de discours et de politiques de l’État contemporain d’Israël à destination des opinions publiques occidentales. Son objectif est de redorer l’image de cet État (abusivement présenté comme une « oasis LGBT-friendly au milieu d’un désert LGBT-phobe »). Son effet est d’occulter la double peine des Palestinien/ne/s LGBT (lesbiennes, gais, bi & trans), qui subissent la colonisation mais aussi le chantage au « outing » de l’armée israélienne.

Ainsi, des associations LGBT israéliennes ont dénoncé la décision du gouvernement israélien d’allouer 2,9 millions de dollars à la promotion, auprès des populations LGBT occidentales, de la « Gay Pride » de Tel Aviv-Jaffa (pourvoyeuse, par son impact touristique, de devises et d’image de marque), alors que ce gouvernement accorde moins de 400.000 dollars par an aux luttes contre les LGBT-phobies."

Pour Q4P-F,

Laurent BAUDOIN et David Sar AUERBACH CHIFFRIN

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 7880