Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
20 mai 2016

Le journaliste Mohamed Al Qiq enfin libéré !

Grâce à son courage et ses 94 jours de grève de la faim dont il a failli mourir, ce journaliste palestinien de 33 ans, a enfin été libéré après 6 mois de détention "administrative", c’est à dire sans charge et sans jugement.


Relâché jeudi par l’occupant israélien, il a retrouvé sa femme et ses deux enfants près d’Hébron, sans connaître davantage les motifs de son arrestation arbitraire. "Secret défense", comme dans tous les cas — et il y a actuellement 700 autres Palestiniens et Palestiniennes dans cette situation.

Les journalistes sont particulièrement visés. Israel en arrête, en blesse, en emprisonne à tour de bras. 43 d’entre eux ont été détenus depuis octobre dernier.

Pendant plus de 3 mois, durant sa grève de la faim, alors qu’il était entre la vie et la mort, Mohmamed Al Qiq a été privé de toute visite de la part de sa famille. Mais il n’a pas cédé avant d’obtenir une promesse de libération. Sa détermination a provoqué des nombreuses manifestations de solidarité en Palestine et dans le reste du monde et fait connaître la violence du terrorisme de l’occupant israélien.

Mais pour un prisonnier libéré, Israël en arrête des dizaines. Rien que sur les dernières 48 H
24 Palestiniens, dont un ancien ministre, ont été kidnappés lors de raids menés en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.

KIDNAPPINGS EN SÉRIE

L’agence de presse palestinienne Maan News, rapporte que l’armée d’occupation a attaqué la nuit dernière la ville de Jénine et enlevé Wasfi Qabaha, membre du Hamas et ancien ministre palestinien des Affaires des prisonniers, ainsi que Yousif Khalid Turkmène et Luay Nasseriddin Tafish.

Raafat Jamil Naseef, 50 ans, autre dirigeant du Hamas, a été enlevé à Tulkarem.

Les soldats ont par ailleurs enlevé Abd al-Rahman Nasim Salim, âgé de 18 ans à Birzeit et Wahid Omar Tawfiq Mousa à Ramallah.

La société palestinienne de défense des prisonniers signale également l’arrestation à l’aube de 3 habitants de Bethléem. Alaa Muhammad Taqatqa, 21 ans, Mustafa Jamal al-Badan, 17 ans et Ammar Yasser Rabaiyya, 17 ans ont ainsi été kidnappés lors de raids dans les environs de Béthléem et plusieurs de leurs proches convoqués pour interrogatoires.


Six Palestiniens auraient enlevés dans le quartier sud d’Hébron, et d’autres à Beit Ommar un peu plus au Nord. On est sans nouvelles de Muhammad Issa Bahar, 52 ans, Muhammad Yousif Bahar, 16 ans, Wahdi Ibrahim Bahar, 17 ans, Ahmad Muhammad al-Jamal, 20 ans, Rami Yousif al-Khatib, 24 ans et Izzat Muhammad al-Atrash.

Plus tôt mardi soir, les forces israéliennes d’occupation ont pris d’assaut le quartier de Tel Rumeida à Hébron, kidnappant Adib Abu Eisha et son fils Rami, âgé de 16 ans. Les membres de la famille ont dit à Ma’an qu’un groupe de fascistes et colons israéliens avait fait irruption dans la maison et agressé les membres de la famille avant que les deux Palestiniens ne soient enlevés.

A Jérusalem-Est occupée, les forces israéliennes ont kidnappé Huthayfa Badir dans la ville d’Abu Dis à l’est de la vieille ville, ainsi que Fathi Nasser et Abd al-Rahim Barbar, toujours à Jérusalem-Est.

Source : Ma’an News Agency

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 7880