Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
26 mai 2016

A Tel-Aviv, la police appelle au boycott d’un supermarché solidaire d’un Arabe (vidéo)

Le directeur de la communication de la police de Tel-Aviv a affiché mercredi sur sa page Facebook un message appelant au boycott d’une chaîne de supermarchés dont l’un des employés, Palestinien d’Israël, avait précisément été lynché par des flics en civil quelques jours plus tôt.



L’agression dont a été victime dimanche Maysam Abou al-Qian, 19 ans, alors qu’il était sur le pas de son magasin, appartenant à la chaîne de supermarchés Super Yuda, a été d’une extrême violence.

La vidéo (ci-dessous) de la caméra de surveillance du magasin montre peu de détails du passage à tabac opéré par des hommes dont on apprendra ultérieurement qu’il s’agissait de policiers en civil, bientôt relayés par plusieurs collègues en uniforme ainsi que par des passants, donne un aperçu général de la scène.

Des témoignages plus précis sur les faits tels qu’ils se sont déroulés sont accablants : une dame de 80 ans qui tentait de modérer l’attaque a été repoussée par un des policiers qui lui a promis de la « démolir » si elle ne dégageait pas fissa.

Le directeur du magasin, Kobi Cohen, a lui aussi assisté, impuissant, à la scène, et attesté que son employé n’avait pourtant pas commis la moindre infraction. « Son seul crime, à Maysam, est de ne pas avoir été juif », a déclaré Kobi Cohen, lui-même Juif israélien, au site Walla News.

Néanmoins, c’est Maysam, qui a perdu plusieurs dents dans l’agression et souffre de lésions potentiellement irréversibles à un œil, qui a été embarqué, et rapidement mis en examen pour « rébellion », le tout avant d’être conduit à l’hôpital. Libéré du commissariat, il reste aujourd’hui assigné à résidence.

C’est donc fort de cette impunité que le nouveau directeur de la communication de la police, l’Inspecteur en chef Sharon Yamincha, a appelé à des représailles contre Kobi Cohen et plus généralement l’entreprise Super Yuda, coupable de s’être solidarisée avec l’employé arabe.

La photo du magasin postée sa page Facebook se lit ainsi : « Je ne fais pas mes courses dans un supermarché dont les employés attaquent les flics », « Super Yuda = La honte ».

Le « post » de Yamincha est rapidement devenu viral, raconte le quotidien Haaretz, recevant des centaines de likes et de commentaires favorables, où la solidarité des travailleurs du magasin avec Maysam est dénoncée à grands coups de tirades plus racistes les unes que les autres.

La direction de la police de Tel-Aviv, au bout de quelques heures, a réagi en déclarant que le post de Yachimka n’avait pas valeur de communication officielle. Mais le journal Haaretz est en mesure de préciser que Yachimka, depuis qu’il a été nommé, utilise précisément sa page Facebook personnelle, sans que ses supérieurs s’en soient émus, comme support de la communication officielle de la police de Tel Aviv.


(Mayas Abou al-Qian, photographié chez lui 3 jours après le passage à tabac)

Pour le député Dov Henin (parlementaire juif élu de la Liste Arabe Unie), l’attaque sauvage de dimanche n’a malheureusement rien de surprenant. « Des policiers ont lynché en plein jour un être humain dont le seul crime était d’être arabe. Ceci est parfaitement en phase avec les discours de haine de nos dirigeants, ou l’assassinat de sang-froid perpétré par un soldat (le franco-israélien Elor Azria/Azaria, NDLR) récemment à Hébron », a-t-il déclaré.

Sources :
http://www.haaretz.com/israel-news/1.720952
http://www.haaretz.com/israel-news/1.721408

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8560