Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
27 mai 2016

Pays Bas : Le gouvernement estime que l’appel au boycott d’Israël fait partie de la liberté d’expression

En réponse à un député, le ministre néerlandais des affaires étrangères a affirmé que "la campagne BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanction) est protégée par la liberté d’expression et la liberté de réunion, aussi bien dans la constitution des Pays-Bas que dans la Convention Européenne sur les Droits Humains".



(A Berlin le 15 Mai dernier lors d’une commémoration de la Nakba (Photo Anne Paq ActiveStills)

Bert Koenders, a ajouté qu’il est amené à discuter régulièrement de ce sujet avec Israel et a indiqué que tout en désapprouvant le boycott d’Israel, il n’est pas question de le criminaliser.

Encore un coup porté aux efforts désespérés entrepris par Israel dans plusieurs pays, pour faire baillonner tout appel au boycott .I

Cette déclaration du gouvernement néerlandais vient après celle dans le même sens du gouvernement d’Ontario, province la plus peuplée du Canada, qui a rejeté un projet de loi voulant réprimer l’appel au boycott d’Israel.

Jusqu’ici, la Suède avait été le seul pays européen à reconnaître la campagne BDS comme un mouvement de la société civile que le gouvernement n’avait aucun droit d’empêcher.

Même Manuel Valls se trouve désormais obligé de revenir sur ces déclarations hallucinantes au diner de CRIF, et a déclaré dimanche dernier sur la radio communautaire Radio J (il y a des communautarismes moins gênants que d’autres, n’est-ce pas...) :

" le gouvernement est totalement opposé au mouvement BDS, mais l’interdire ou limiter son expression est contre-productif.".

CAPJPO-uroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 1170