Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
30 mai 2016

Pas de Ramadan avec les dattes des criminels de guerre ! Bravo à BDS Maroc !

BDS Maroc mène une campagne efficace en allant féliciter et remettre un certificat aux commerçants qui s’engagent à ne pas vendre les dattes de l’occupation et de la colonisation israélienne.



"Succes total de cette campagne au vu de l’adhesion de pratiquement tous les marchands", nous écrit Sadia de BDS Casablanca, en précisant  : "Nous visiterons d’ autres souks ces prochains jours pour leur décerner l’attestation de marchands anti-normalisation"

La campagne a duré presque 2 mois, elle se poursuivra dans d’autres villes du Maroc.








ATTENTION AUX DATTES QUE VOUS ACHETEZ !

Comme chaque année au moment du ramadan, nous attirons l’attention sur les dattes exportées par l’occupant israélien et provenant le plus souvent de terres volées aux Palestiniens dans la vallée du Jourdain. Soyez vigilants : assurez-vous aussi que des commerçants ne vous trompent pas sur la marchandise et exprimez-leur votre indignation quand ils vous proposent de vous rendre complices des crimes israéliens.


La plupart des dattes exportées par Israël sont produites dans des colonies de la vallée du Jourdain, en Cisjordanie, sur les terres des Palestiniens, avec leur eau et leur sueur. Ceux qui en consomment encouragent la colonisation israélienne.

Les dattes exportées par Israël et notamment par la firme israélienne Mehadrin, sont facilement reconnaissables. Elles sont plus grosses et plus brillantes parce qu’elles sont un croisement entre la prune et la datte, ce qui leur donne cet aspect.

L’armée israélienne a démoli les villages de Ras al-Ahmar et Hadidiya dans la vallée du Jourdain. Elle a détruit ou confisqué les moyens d’accès à l’eau dont les villageois dépendent pour survivre en travaillant le peu de terres qui leur restent. Du coup, beaucoup sont obligés d’aller travailler et d’envoyer leurs enfants dans les colonies. Là, ils passent plusieurs heures sur des palmiers de 10 à 12 mètres de haut sans pouvoir descendre pour aller aux toilettes. Sous le soleil ou secoués par le vent, dérangés par des insectes ou des scorpions, et parfois des serpents, ils doivent rester accrochés par un bras et travailler de l’autre sans interruption pour remplir leurs quotas. S’ils se plaignent ou ne respectent pas leurs quotas, ils perdent leur travail et les ressources de leur famille.


Poster des "Friends of Al-Aqsa", largement affichée en Grande-Bretagne : "Celui qui achète des biens volés, en sachant qu’ils ont été volés, partage le péché et la responsabilité du vol".

OUVREZ L’OEIL : NE VOUS LAISSEZ PAS TROMPER :

Souvent les commerçants n’affichent pas "israël" sur les dattes et les noms sur les boites peuvent induire en erreur en évoquant le Jordanie ou d’autres provenances. Méfiez vous notamment de Hadiklaim, Jordan Valley, Jordan Plains, Jordan River, Bet Sheva, King Solomon, Prunille, Carmel et de tout ce qui porte l’origine MEHADRIN.

Les dattes tunisiennes et algériennes de qualité ne manquent pas !

Et pensez à récompenser vous aussi, avec ce label, les commerçants qui ne proposent pas des produits des criminels de guerre :


CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 1230