Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
30 mai 2016

Une claque bien méritée pour Manuel Valls

Opposée à la loi El Khomri, une rescapée du massacre d’Oradour-sur-Glane de 93 ans refuse d’être décorée par Manuel Valls.

Solidaire avec le mouvement contre la loi Travail, Camille Senon, 93 ans, vient de refuser une des plus hautes distinctions nationales : celle de commandeur de l’Ordre national du mérite, que devait lui remettre Manuel Valls.


L’une des dernières rescapées du massacre d’Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne), perpétré par les nazis dans ce village du Limousin en 1944, a écrit une lettre au Premier ministre pour lui signifier son refus, comme le rapporte "Le Progrès" ce lundi : "Dans le contexte actuel, il m’est impossible d’accepter de votre part cette distinction [...] alors que je suis totalement solidaire des luttes menées depuis deux mois par les salariés, les jeunes, une majorité de députés et de Français contre la loi Travail que vous tentez d’imposer par le 49-3".

Accepter d’être élevée au rang de commandeur de l’Ordre national du mérite équivaudrait « à renier toute ma vie militante pour plus de justice et de solidarité, de liberté, de fraternité et de paix", ajoute-t-elle.

Cette ancienne secrétaire générale du syndicat des chèques postaux, qui a perdu toute sa famille proche le 10 juin 1944, s’est ensuite notamment engagée pour son syndicat et la cause féministe.

Le massacre d’Oradeur-sur-Glane est l’un des plus importants commis par l’armée allemande contre la population civile en Europe occidentale pendant la Deuxième Guerre mondiale. Le 10 juin 1944, 642 hommes, femmes et enfants de ce village de moins de mille habitants y furent assassinés dans des conditions atroces par un détachement des sinistres SS.

Source : http://tempsreel.nouvelobs.com/en-direct/a-chaud/23408-valls-oradour-loitravail-opposee-travail-rescapee-oradour.html

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8430