Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
18 juin 2016

Majdal Nateel, artiste palestinienne sélectionnée par l’UE, pourra-t-elle sortir de Gaza ?

L’artiste Palestinienne de Gaza, Majdal Nateel, internationalement reconnue, vient d’être sélectionnée pour un projet de résidence d’artiste en Grèce par l’UE (1). Pourra-t-elle sortir ?


Alors que les conditions de vie à Gaza sont extrêmement difficiles pour tous, les artistes locaux échappent moins que quiconque au poids du blocus, aussi bien par la tension permanente que l’emprisonnement génère, que par les contraintes matérielles imposées par le rationnement.

La récupération et le système D sont les moyens de leur production. Au travers de ces supports, la souffrance de la vie quotidienne à Gaza s’exprime sans détour. Ainsi en est-il de Majdal Nateel que nous comptions rencontrer en mars 2014 (2) lors de notre mission « Femmes contre le Blocus de Gaza » bloquée au Caire du fait de l’allégeance de Sissi à son maître israélien.

La rencontre ne s’est pas faite, mais nous avons suivi l’artiste qui est parvenue en août 2015 à faire sortir une exposition complète pour une galerie londonienne dans les bagages de Jon Snow un journaliste anglais venu à Gaza (3). En effet, les artistes plasticiens sont confrontés à la difficulté d’exposer leurs œuvres en dehors de la bande assiégée, et quand bien même ces œuvres sortent, les artistes ne peuvent pas assister à leurs propres expositions, même lorsqu’elles se tiennent dans des endroits comme Jérusalem ou Ramallah, à moins de cent kilomètres.

Aujourd’hui Majdal Nateel a remporté une bourse d’artiste allouée par le Fonds Roberto Cimetta autour du projet soutenu par l’UE intitulé « Europe Grand Central » qui assure « la promotion de la culture et de la mobilité en tant qu’éléments indispensables dans les relations extérieures de l’Union européenne ».

Selon l’objectif affiché du projet « La coopération culturelle internationale est un outil indispensable à la constitution d’une communauté humaine solidaire qui favorise la libre circulation des artistes et des opérateurs culturels, en particulier à travers la frontière nord-sud. Elle constitue une contribution essentielle au dialogue entre les peuples, au dépassement des déséquilibres dus au colonialisme et à l’intégration interrégionale. Les collectivités territoriales (mais également les Etats et les organismes internationaux), ont un rôle à jouer pour garantir la liberté d’expression et la variété de l’offre culturelle et artistique. »

On se prend à rêver que l’UE rappelle à Israël à l’issue de tels projets que leurs accords de coopération sont conditionnés par le respect de l’article 2 basé sur le respect des droits humains et des principes démocratiques […].

Majdal Nateel est une artiste soucieuse des souffrances quotidiennes de son peuple et des conditions de vie des réfugiés, son travail artistique est une tentative expressive de retrouver l’humain et de révéler les histoires ordinaires de ces personnes. Majdal sera en résidence à Vyrsodepseio à Athènes en Grèce pour développer un projet sur les histoires vraies décrivant les expériences individuelles des migrants et des réfugiés.

Reste à savoir quels moyens se donnera l’UE pour que le blocus imposé par Israël depuis 10 ans laisse s’échapper pour quelques mois une artiste de Gaza.

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8110