Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
25 juin 2016

A propos de l’empoisonnement de l’eau des Palestiniens

Les accusations d’antisémitisme ne nous ferons pas taire : oui, il y a des Israéliens qui appellent à empoisonner l’eau des Palestiniens, mais c’est bien plus qu’un appel. C’est une pratique documentée, pas seulement de la part des colons, mais également de l’armée israélienne, et cela depuis de très longues années.

Les exemples ne manquent pas.

Récemment encore Pascal Durand, député européen Vert, revenant de Palestine témoignait sur l’empoisonnement de l’eau des puits palestiniens par l’armée israélienne .
De retour d’un voyage en Cisjordanie, il relate qu’il y a vu des puits sciemment empoisonnés par l’armée israélienne.

Il explique notamment une technique qui constitue à broyer une carcasse de voiture puis à la jeter au fond d’un puits qui sera rendu ainsi inutilisable du fait de sa pollution aux hydrocarbures et aux métaux lourds :

https://blogs.mediapart.fr/co-zannier/blog/220915/palestine-la-question-de-leau-un-enjeu-crucial

Et au fil des ans, ces crimes sont régulièrement dénoncés :

  • Au début des années 2000, de nombreux volontaires internationaux ont témoigné de ce type d’agression de la part des colons sur les habitants du village de Yanoun, près de Naplouse, pour les amener à quitter leurs terres et leurs maisons :
    http://www.europalestine.com/spip.php?article311

et

http://www.europalestine.com/spip.php?article323

  • Ilan Pappé dans son livre « Le nettoyage ethnique de la Palestine » souligne que dès 1948, les programmes de l’industrie militaire israélienne, naissante à ce moment-là, comportaient des projets d’armes, y compris biologiques, conçues pour être employées contre des populations civiles. Pappé révèle notamment l’empoisonnement volontaire, avec l’emploi du germe responsable de la typhoïde, de la conduite d’eau desservant les habitants assiégés de la ville d’Acre, en mai 1948 (70 morts, avant que les responsables municipaux de cette ville palestinienne ne découvrent la source de l’épidémie).

NB : Nous avons retiré sur notre site la photo d’illustration qui ne correspondait pas au rabbin Shlomo Mimad.


Il s’agissait d’ Yisrael Eichler, autre rabbin ultra réactionnaire (United Torah Judaism) et membre du parlement israélien, qui avait notamment déclaré en février dernier que ceux qui ne se plient pas aux pratiques juives orthodoxes sont des "malades mentaux".

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 7880