Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
1er juillet 2016

BDS à Toulouse : Plus que jamais ! (Album photos)

Des centaines de femmes et d’hommes sont venus jeudi de toutes les régions de France pour afficher leur participation à la campagne BDS et leur soutien aux 4 militants dont le procès a été renvoyé une fois de plus, à la demande des officines israéliennes, qui se désespèrent de la popularité croissante de cette campagne internationale.


Malgré un gouvernement qui se plie en quatre pour tenter de les satisfaire, un procureur le petit doigt sur la couture du pantalon, et des juges qui accordent un énième renvoi de ce procès (au 22 septembre), les parties civiles ont reculé une fois de plus, en refusant de plaider.

La brochette d’une demi-douzaine d’officines à s’être constituées parties civiles, du CRIF à la LICRA, en passant par France-Israël, Avocats sans Frontières (comme Israël) et le bureau de développement de l’antisémitisme, dont la moitié ce jeudi même (à 11 H 45 précisément), n’a même pas été capable d’affronter les deux avocates de la défense.

Ces tristes individus ont déclaré ne pas avoir eu le temps de travailler sur les conclusions qui leur avaient été remises trop tard par la défense, alors qu’eux-mêmes ne s’étaient pas donné la peine de rédiger une seule ligne de conclusions !

Et cerise sur le gâteau, il est apparu clairement à l’audience que le prétexte invoqué en décembre dernier pour demander un report, était totalement bidon. En effet, le lobby israélien avait indiqué à l’époque ne pouvoir plaider en l’absence d’une avocate apparemment indispensable à leurs côtés... et indisponible. Or, la fameuse avocate indispensable n’était même pas présente ce jeudi...

En réalité, s’étant aperçu que leur qualification du "délit" en tant qu"entrave à la liberté d’exercice d’une activité économique", était un peu ridicule pour une distribution de tracts sur la voie publique, ils avaient demandé un report pour pouvoir ajouter une deuxième qualification, la bonne vieille "discrimination".... "liée à une nation" (instrumentalisation de la loi contre les discriminations racistes envers des personnes)

Qu’à cela ne tienne ! Le procureur n’a pas tiqué, et ne s’est pas opposé au nouveau renvoi demandé par ses amis.

Quant au président du tribunal, qui a d’entrée de jeu annoncé une dizaine d’affaires à traiter dans le même après-midi, on s’est tous demandé s’il n’avait pas pris sa décision avant de se "retirer pour délibérer" ?

Il faut dire qu’ayant été déboutés plusieurs fois de suite récemment (à Stains, comme à Créteil), et ne voyant pas la mobilisation en faveur du boycott d’Israël faiblir, les tenants de l’occupation et de la colonisation, ne sont que moyennement audacieux.

Et s’ils misent sur notre usure, ils vont en être pour leurs frais. Rendez vous est pris pour une nouvelle grande manifestation à Toulouse, le jeudi 22 septembre, aux côtés de Yaman, Bernard, Jean-Pierre et Loïc !






















CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 7880