Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
12 juillet 2016

Le viol serait casher en temps de guerre, selon le prochain rabbin de l’armée israélienne

Eyal Karim, sur le point d’être nommé nouveau rabbin de l’armée israélienne, vient de créer un léger embarras en Israël étant donné les déclarations qu’il a faites concernant les femmes non juives qui peuvent être violées en cas de guerre, ainsi que sa demande d’interdiction d’enrôler des femmes dans l’armée.


Des organisations israéliennes féministes sont montées au créneau lundi pour demander qu’il ne soit pas nommé à ce poste, tandis que le porte-parole de l’armée a indiqué, qu’il s’agissait d’une métaphore.

Colonel, âgé de 59 ans, Eyal Karim, qui est censé remplacer le rabbin chef de l’armée Rafi Peretz, qui se retire après 6 ans à ce poste, a déjà combattu dans des troupes de choc au sein de l’armée d’occupation, entre deux retours au rabbinat.

Il a un site qui s’appelle "Kipa" et sur lequel il répond aux questions depuis plusieurs années.
A une question demandant si le viol était autorisé pendant une guerre, il a répondu :

"Si cela peut permettre de maintenir le moral et la forme des soldats pendant les combats, il est autorisé d’enfreindre les règles de savoir vivre, et de satisfaire certaines tendances négatives, et de s’allonger avec des femmes non juives attirantes, contre leur volonté, étant donné les difficultés rencontrées par les soldats et en vue de remporter des batailles".

Plusieurs députés s’en sont indignés en apprenant sa nouvelle nomination au poste de rabbin en chef de l’armée....

Certains ont même demandé que le rabbin en question suive une formation sur "la prévention des attaques sexuelles".

Source : http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4827240,00.html

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8110