Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
18 août 2016

Israël : une femme attaquée par les fans du Beitar enfin reconnue comme victime de terrorisme

Une femme palestinienne, ciblée par les supporters du Beitar dans leurs traditionnelles « chasses à l’Arabe », a été, une fois n’est pas coutume, reconnue comme victime de terrorisme par un tribunal israélien.



(Le drapeau du groupe terroriste Kach-pourtant interdit théoriquement en Israël- brandi en toute impunité dans l’antre du Beitar au Teddy Stadium de Jérusalem)

Les faits remontent au mois de mai dernier.

Dépités après la défaite de leur équipe face au club palestinien israélien de Sakhnin, une meute de supporters du Beitar cherche à se « venger ».

Ils tombent sur Nadwa Jabar, enseignante à Jérusalem, qu’ils coincent dans sa voiture.

Tandis que la femme terrorisée est copieusement insultée et menacée, et qu’elle a les plus grandes peines à garder les portes verrouillées, les fans du Beitar s’acharnent sur le véhicule.

Finalement, Nadwa Jabar parvient à se dégager et à prendre la fuite au volant.

Son avocat, M° Eitay Mack, déclare dans le Haaretz qu’il a eu le plus grand mal à faire enregistrer la plainte de sa cliente par une police systématiquement accommodante quand l’agresseur est juif et que sa victime est arabe.

« Mais on y est arrivés quand même, et un tribunal civil a fini par reconnaître que ma cliente avait été victime d’un acte de terrorisme, et qu’elle est donc éligible à des dommages et intérêts sur ce fondement », précise-t-il.

Reste à juger les auteurs, ne serait-ce qu’au civil, ce qui est encore loin d’être acquis, tant les exactions du Beitar –un club aussi raciste que ses supporters, qui n’a jamais recruté un seul Palestinien israélien- bénéficient de l’impunité au plus haut niveau en Israël.

Et ce, bien que des violences infiniment plus graves que celles subies par Mme Jabar aient déjà été enregistrées : par exemple, les monstres qui avaient brûlé vif l’adolescent palestinien à Jérusalem en 2014 étaient membres de « La Familia », un groupe de supporters officiellement reconnu par la direction du club comme on peut le constater sur son site.

On rappelle que le Beitar, après sa défaite mercredi face aux « Verts » à Jérusalem, doit venir jeudi prochain 25 août à Saint-Etienne pour le match retour. Nous vous tiendrons informés des initiatives qui seront prises pour protester contre la présence de ce groupe raciste dans la ville.

Pas de racisme dans le football ! Beitar, Israël, hors de l’UEFA !

Source : http://www.haaretz.com/israel-news/.premium-1.737494

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 1190