Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
26 août 2016

Victoire des anti-racistes : Le Conseil d’Etat suspend l’arrêté d’interdiction du burkini de Villeneuve Loubet

Le droit a quand même prévalu... pour une fois ! Le Conseil d’Etat vient de suspendre l’arrêté d’interdiction du burkini prise par le maire de Villeneuve Loubet et a annulé l’ordonnance rendue par le tribunal administratif de Nice le 22 août dernier, en estimant qu’ils portaient atteinte à la liberté de conscience et de se vêtir.



(Eh bien non, ceci n’est pas la "tenue de plage" obligatoire, vient d’indiquer le Conseil d’Etat)

Après des décisions contraires du tribunal administratif de Nice, et les déclaration de Valls qui avaient soutenu les maires islamophobes au nom d’une "atteinte à l’ordre public" totalement inexistante avant ces arrêtés d’interdiction, on pouvait s’attendre au pire.

Mais le droit l’a emporté et on espère que cela dissuadera d’autres élus racistes d’envoyer la police humilier des femmes sur les plages et les obliger à se déshabiller, alors qu’elles ne constituent bien entendu par la moindre menace d’aucun ordre.

Que ceux qui sont incapables de lutter contre les vrais actes de terreur, et de les prévenir en renonçant à une politique étrangère qui sème le chaos dans plusieurs régions du monde et notamment au Moyen-Orient, qui choisissent des alliés comme Israël qui torture les enfants, ou l’Arabie Saoudite qui persécute les femmes, arrêtent de provoquer des troubles en France parce que des femmes ne montrent pas assez de leurs chairs !

C’est une honte, à droite comme à gauche et nous félicitons le CCIF et la LDH qui ont entamé des poursuites judiciaires permettant de stopper ces dangereux pyromanes.

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 7900