Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
3 septembre 2016

Un journaliste palestinien blessé par Israël près de Naplouse

L’armée d’occupation a attaqué vendredi, à coups de grenades lacrymogènes, les manifestants qui protestaient contre la confiscation de leurs terres de Qafr Qaddum (village près de Naplouse), n’épargnant pas un journaliste bien visible qui a été blessé.


Alors que la manifestation venait à peine de commencer, le gilet "presse" bien voyant de Nidal Shtayyah ne les a pas empêchés de lui lancer une grenade derrière la tête, alors qu’il était de dos en train de photographier.

Il a dû être conduit à l’hôpital, tandis que des dizaines d’autres Palestiniens ont souffert de suffocations liées aux gaz lacrymogènes, y compris les familles restées chez elles, car l’armée à généreusement arrosé les environs avec ses gaz particulièrement toxiques.

Les habitants de Kafr Qaddum manifestent toutes les semaines depuis 2011 contre la confiscation de leurs terres et contre la fermeture de la principale route qui mène à Naplouse, et que l’occupant condamne depuis 13 ans !

Des manifestants, dont des enfants, sont blessés et arrêtés, voire tués, depuis plusieurs années, lors de ces protestations, mais continuent à résister.

Liberté de la presse : Muhammad Othmann, journaliste détenu à Gaza

Par ailleurs, un autre journaliste, cette fois détenu par le Hamas à Gaza, fait l’objet d’un communiqué de l’Union des Journalistes Palestiniens qui réclament sa libération.

Il a été arrêté jeudi, alors qu’il menait une enquête sur la situation dans la bande de Gaza, et la presse palestinienne s’inquiète des atteintes à la liberté de la presse, tant de la part du Hamas que de l’Autorité palestinienne (AP).

L’observatoire palestinien de la presse (MADA) a en effet recensé cette année 43 atteintes à la liberté de la presse en Cisjordanie, par l’AP, et 22 à Gaza par le Hamas.

"Même si ces atteintes étaient généralement moins graves que les 133 attaques israéliennes contre des journalistes, cette censure par les institutions palestiniennes nous inquiète, et engendre une autocensure de la part des médias", écrit MADA.

(Traduit par CAPJPO-EuroPalestine)

Source : Maan News

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 7880