Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
26 septembre 2016

L’argent des associations "caritatives" israéliennes finance les colonies

On en a désormais la preuve, avec le rapport que le KKL (JNF) a été contraint de publier aux USA, concernant la destination des fonds que récolte cette association qui se présente comme "caritative" ou "écologique" : l’argent collecté auprès de donateurs étrangers finance bel et bien les colonies !



Illustration by Netalie Ron-Raz

Une association juive américaine pour les droits de l’homme vient d’obtenir la publication de la liste des colonies en Cisjordanie, qui bénéficient de fonds en provenance de la branche américaine du KKL-JNF (Jewish National Fund), rapporte le quotidien Haaretz.

Rien que pour l’année fiscale 2014, on relève le versement de 532.500 dollars au Centre des Visiteurs de la colonie de Gush Etzion.

"Sans compter des sommes allouées à d’autres projets et organisations liées aux colons et impliquées dans dans des activités dans les territoires occupés" souligne-t-on de même source.

En outre, le KKL a attribué en 2014 une bourse de 33,000 dollars à une organisation américaine qui se nomme "les amis de Ir David". Or, la Fondation David, également connue sous le nom d’Elad, a pour fonction d’acheter des maisons et terrains dans les quartiers arabes de Jérusalem, afin d’amener des colons juifs à s’y installer.

Et le KKL-USA a alloué 950,000 dollars à Nefesh b’Nefesh, une organisation qui fait aux USA la promotion de l’Aliya (l’émigration) vers Israel, et qui recommande aux immigrants (sur son site) de s’installer dans plusieurs colonies.

Rabbi Jill Jacobs, directrice de T’ruah (Association des Rabbins pour les droits de l’Homme- USA) note par ailleurs que le KKL qui bénéficie de déductions fiscales, verse de l’argent à des organisations israéliennes hostiles aux droits de l’Homme comme "Face of Israel" qui a reçu la somme de 250,000 dollars, et à des projets de déforestation qui bénéficient aux colons.

Cette liste n’est pas exhaustive souligne Rabbi Jill Jacobs, et il ne s’agit là que du KKL.

En effet, indique-t-elle, "d’autres associations israéliennes recueillent des fonds qui vont vers les colonies, mais elles trompent moins leur monde que le KKL-JNF, avec ses petites boites présentées comme destinées à planter des arbres et servir l’environnement".



Cérémonie de plantation d’arbres en présence de shetanyahou

Avis au gouvernement français qui accorde, avec l’argent des contribuables, des déductions fiscales à ces associations israéliennes, sans le moindre contrôle sur la destination de l’argent recueilli.

source : Jews for Justice for Palestinians

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 7880