Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
2 octobre 2016

La FIFA sommée de prendre position sur les clubs israéliens basés dans les colonies

Le 13 octobre prochain, les membre de la FIFA se réuniront à Zurich pour décider du sort de la Fédération israélienne de Football qui refuse d’exclure les clubs basés dans les colonies, en toute illégalité. Intervenons ! Rassemblement et contacts ci-dessous.



Blatter, ex-président de la FIFA et le président de la fédération israélienne de football : comme larrons en foire

L’existence de ces clubs, basés dans des colonies illégales au regard du droit international et condamnées par les alliés mêmes d’Israël, est contestée par les Palestiniens et dans un appel rendu public vendredi 9 septembre, par 66 députés européens de toute tendance politique – dont des eurodéputés français affiliés au Parti socialiste, aux Verts et au Parti communiste.

Depuis, Human Rights Watch a également publié un rapport accusant la FIFA de sponsoriser des matches qui ont lieu sur des terres volées aux Palestiniens et demandant à la FIFA de respecter le droit international.

Ce rapport, montre, cartes géographiques à l’appui, que 5 clubs israéliens, dont celui de Givat Zeev (le plus connu), jouent illégalement dans les territoires palestiniens, sur des terres privées appartenant à des Palestiniens. L’Hapoel Bikat Hayarden est l’un des cinq clubs représentant une colonie située en territoire palestinien occupé et disputant pourtant le championnat national israélien.

Selon les statuts de la FIFA, les clubs membres d’une fédération ne peuvent jouer sur le territoire d’une autre fédération membre sans l’accord de cette dernière et de l’instance faîtière du football mondial. La Fédération palestinienne a intégré la FIFA en 1998 – quatorze ans avant son admission par l’ONU comme membre observateur – et s’oppose à l’existence de ces cinq clubs dans le championnat israélien. Cette question fait aussi l’objet d’une pétition en ligne, qui a recueilli plus de 150 000 signatures.

Les signataires arguent que, dans une situation analogue, lorsque la Crimée fut annexée par la Russie en 2014, l’UEFA avait empêché les clubs criméens de rejoindre le championnat russe. Les clubs situés sur des territoires contestés, comme le Haut-Karabakh, l’Ossétie du Sud ou le nord de Chypre, ne participent pas non plus à des compétitions reconnues par la FIFA, rappelle Le Monde.

Les Palestiniens ont déposé en vain de nombreuses requêtes auprès de la FIFA. Israel non seulement fait la sourde oreille, mais annonce régulièrement la construction de nouvelles colonies. Encore ce week-end, Netanyahou a annoncé la construction de 98 nouveaux logements pour colons en Cisjordanie.

Et ce n’est pas le président du « comité de surveillance Israël-Palestine », créé à la suite du congrès de la FIFA en 2015, le Sud-Africain Tokyo Sexwale, qui va faire respecter le droit, vu ses intérêts en Israël. Ce monsieur a fait fortune dans les diamants, dont la première bourse mondiale, Israël Diamond Exchange, se trouve dans la banlieue de Tel-Aviv et il a été en affaires avec le multimilliardaire israélien Dan Gertler, à la tête d’un empire minier aussi vaste qu’opaque en République démocratique du Congo (RDC).

(En avril dernier, Le Monde avait enquêté sur la fortune dissimulée de Dan Gertler, cité dans les « Panama Papers » et habitant de Bnei Brak, fief de la communauté ultra-orthodoxe, près de Tel-Aviv.)

Ce sont bien entendu, toutes les équipes sportives israéliennes qui devraient être expulsées des compétitions internationales tant qu’Israël maintient l’occupation, la colonisation, l’apartheid et les entraves au sportifs palestiniens (assassinat de footballeurs palestiniens, destruction de stades, entrave à la liberté de circulation des footballeurs palestiniens à l’intérieur de la Palestine comme à l’extérieur…).



Le footballeur palestinien Ahmed El Qatari qui allait commencer sa carrière au FC Barcelone est mort dans les bombardements de Gaza lsans aucun commentaire de la FIFA. Il avait 20 ans.



Stade de Gaza détruit en 2014

C’est d’ailleurs ce que fit la FIFA en 1976, en expulsant l’équipe sud-Africaine pour que l’apartheid ne ternisse pas l’image du foot.

’Si vous savez quel est le sport national en Israël, vous aurez moins envie de les voir jouer sur des terrains de foot", avait publié récemment une vingtaine de personnalités dans le Guardian,
en demandant l’expulsion d’Israël de La FIFA (Ken Loach, Ronnie Kasrils, John Berger, Rodney Bickerstaffe, Breyten Breytenbach, Noam Chomsky, Richard Falk, Pat Gaffney, Rev Garth Hewitt, Aki Kaurismaki, Bruce Kent, Ken Loach, Michael Mansfield, Miriam Margolyes, John Pilger, Bob Russell, Salman Abu Sita, Ahdaf Soueif, Jenny Tonge, Benjamin Zephaniah).

Ces signataires dénonçaient les entraves infligées par Israël et la Fédération israélienne de foot aux footballeurs palestiniens, quand ils ne sont pas arrêtés, emprisonnés, torturés, bombardés comme le reste de leurs concitoyens.



Ahmad, 12 ans , tué pendant qu’il jouait au foot, à Khan Younes


Gaz lacrymogènes pour les footballeurs palestiniens pendant un match à Al-Ram

Mahmoud Sarsak, jeune étoile montante du foot palestinien, kidnappé et emprisonné pendant 3 ans par Israël sans la moindre justification

RASSEMBLEMENT DEVANT LA FFF LE 11 OCTOBRE

Chaque fédération nationale est appelée à se prononcer le 13 octobre prochain sur la question de ces clubs israéliens installés dans des territoires palestiniens sur des terres volées aux Palestiniens, nous vous appelons à interpeller les dirigeants de la FFF (Fédération Française de Football) pour qu’elle exige l’application du droit international.

Nous organisons donc un rassemblement mardi prochain 11 octobre, de 12 H 30 à 14 H devant le siège de la FFF (87 Bd de Grenelle. M° La Motte Picquet Grenelle). Merci à celles et ceux qui peuvent nous y rejoindre (même une demi-heure sur votre pause déjeuner) !

Et nous demandons à toutes et tous d’envoyer un message demandant à la FFF et à la FIFA de se ranger du côté du droit.

  • FFF : 87, Bd de Grenelle. 75015 Paris - TEL : 01 44 31 73 00 - FAX : 01 44 31 73 73 -
    Président Noël Legraet. MAIL : noel.legraet fff.fr
  • FIFA : Fédération Internationale de Football Association

FIFA-Strasse 20, P.O. Box 8044 Zurich, Switzerland - Tel : +41-(0)43 222 7777- Fax : +41-(0)43 222 7878

EMAIL : contact fifa.org et president fifa.org

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 1200