Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
10 octobre 2016

Carton Rouge à l’apartheid ! Rassemblement mardi midi devant la FFF

La FIFA étant appelée à se prononcer le 13 octobre sur la question des clubs de football israéliens installés illégalement dans les colonies, nous appelons les militants et sympathisants de la solidarité avec la Palestine à un rassemblement mardi 11 octobre de 12 H 30 à 14 H devant le siège de la Fédération Française de Football (FFF, 87 bd de Grenelle 75015- Paris. M° La Motte-Picquet Grenelle). Merci à celles et ceux qui peuvent nous y rejoindre (même une demi-heure sur votre pause déjeuner) !



(Blatter, ex-président de la FIFA et le président de la fédération israélienne de football : comme larrons en foire)

L’existence de ces clubs, basés dans des colonies illégales au regard du droit international et condamnées par les alliés mêmes d’Israël, est contestée par les Palestiniens et dans un appel rendu public vendredi 9 septembre, par 66 députés européens de toute tendance politique – dont des eurodéputés français affiliés au Parti socialiste, aux Verts et au Parti communiste.

Depuis, Human Rights Watch a également publié un rapport accusant la FIFA de sponsoriser des matches qui ont lieu sur des terres volées aux Palestiniens et demandant à la FIFA de respecter le droit international.


(Le footballeur palestinien Ahmed El Qatari qui allait commencer sa carrière au FC Barcelone est mort dans les bombardements de Gaza lsans aucun commentaire de la FIFA. Il avait 20 ans)

Ce rapport, montre, cartes géographiques à l’appui, que 5 clubs israéliens, dont celui de Givat Zeev (le plus connu), jouent illégalement dans les territoires palestiniens, sur des terres privées appartenant à des Palestiniens. L’Hapoel Bikat Hayarden est l’un des cinq clubs représentant une colonie située en territoire palestinien occupé et disputant pourtant le championnat national israélien.

Selon les statuts de la FIFA, les clubs membres d’une fédération ne peuvent jouer sur le territoire d’une autre fédération membre sans l’accord de cette dernière et de l’instance faîtière du football mondial. La Fédération palestinienne a intégré la FIFA en 1998 – quatorze ans avant son admission par l’ONU comme membre observateur – et s’oppose à l’existence de ces cinq clubs dans le championnat israélien. Cette question fait aussi l’objet d’une pétition en ligne, qui a recueilli plus de 150 000 signatures.

Les signataires observent que lorsque la Crimée fut annexée par la Russie en 2014, l’UEFA avait empêché les clubs criméens de rejoindre le championnat russe. Les clubs situés sur des territoires contestés, comme le Haut-Karabakh, l’Ossétie du Sud ou le nord de Chypre, ne participent pas non plus à des compétitions reconnues par la FIFA.

Chaque fédération nationale est appelée à se prononcer sur la question posée par ces clubs israéliens illégalement implantés sur des terres volées au peuple palestinien.

Soyons donc nombreux mardi 11 octobre à Paris, de 12h30 à 14 heures, devant le siège de la FFF (87 Boulevard de Grenelle – 75015 – Paris ; M° La Motte-Picquet Grenelle)

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 1170