Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
18 octobre 2016

Campagne dans les universités américaines : les dirigeants israéliens sous leur vrai jour !

Palestine Advocacy Project (PalAD) vient de lancer une nouvelle campagne d’affichage intitulée "Leurs propres mots", destinée à faire réfléchir les étudiants américains sur les fanatiques extrêmistes à la tête d’Israel, soutenus par le gouvernement américain... en se basant sur leurs propres déclarations racistes. Voir les photos et textes qui sont publiés dans 9 universités étatsuniennes !


Le premier ministre Benjamin Netanyahu : "Nous devons nous défendre contre ces bêtes sauvages"(Graphic : Palestine Advocacy Project)


Le ministre de la défense Avigdor Lieberman "Ceux qui sont contre nous, il n’y a rien à faire d’autre que de prendre une hache et de leur couper la tête" (Graphic : Palestine Advocacy Project)



La ministre de la justice Ayelet Shaked : "Ils doivent partir, tout comme leur maisons dans lesquelles des serpents ont été élevés" (Graphic : Palestine Advocacy Project)



Le vice-ministre israélien de la defense Rabbi Eli Ben Dahan "Les Palestiniens sont des bêtes, ce ne sont pas des êtres humains". (Graphic : Palestine Advocacy Project)



Miri Regev, ministre israélienne de la culture et du sport : "Je suis heureuse d’être une fasciste" (Graphic : Palestine Advocacy Project)



L’ancien ministre israélien de la defense Moshe Ya’alon : “Les Palestiniens présentent les mêmes caractéristiques que le cancer. Pour l’éliminer, il y a plusieurs solutions. Certains optent pour l’amputation des organes, mais pour le moment j’applique la chimiothérapie.” (Graphic : Palestine Advocacy Project)



Benjamin Netanyahu : “Frappez-les, mais pas une seule fois ; de manière répété afin que cela fasse tellement mal que cela devienne insupportable”. (Graphic : Palestine Advocacy Project)

Jusqu’ici neuf universités, incluant celle de Berkeley à San Francisco, ont décidé de produire ces images dans le journal de leur campus, et espèrent ainsi faire réagir des étudiants qui ne sont guère au courant, dans leur majorité, de la politique israélienne.

" On a entendu beaucoup de critiques sur le racisme de Donald Trump de la part de politiciens américains, qui ne s’offusquent pas des propos des dirigeants israéliens, parce que Républicains comme Démocrates sont à la solde du lobby israélien", fait remarquer Palestine Advocacy Project.

Et citant Netanyahou qui a dit avec mépris : “Je sais à quoi ressemble l’Amérique. C’est une chose qu’on peut facilement diriger dans la bonne direction", PalAD fait savoir qu’ils ne comptent pas cesser de dénoncer l’hypocrisie qui entoure les relations entre les USA et Israël.

Ils avaient déjà mené une puissante campagne d’affichage en 2014 pour montrer la violence quotidienne infligée aux Palestiniens. Ils dévoilent maintenant aux étudiants américains le langage raciste et ordurier de ces "protégés" des politiciens américains.

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8170