Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
28 octobre 2016

Relaxe pour les assassins d’une jeune Palestinienne enceinte et de son frère de 16 ans

Un tribunal israélien a relaxé mercredi les deux "gardes de sécurité privés" qui ont tué le 27 avril dernier au checkpoint de Qalandiiya Maram Abu Ismail, 23 ans et son frère Ibrahim, 16 ans, "faute de preuves suffisantes contre eux".


Impunité totale, une fois de plus pour ces exécutions en l’absence de toute menace.

Les témoins de cet assassinat sont formels : la jeune femme enceinte de 5 mois, s’était trompée de file, ne comprenant pas les ordres en hébreu, elle se trouvait à 20 mètres des soldats, et ne portait aucune arme, quand elle a été "abattue" , ainsi que son frère.

Les gardes de l’occupant ont après coup inventé une version dans laquelle ils auraient été menacés par des couteaux (à distance...) et les autorités israéliennes se sont refusées à produire les images enregistrées par la caméra de surveillance sur place....

Images qui n’ont pas été réquisitionnées par la "justice" israélienne, et les témoins qui ont vu un des gardes déposer un couteau près du corps du jeune homme n’ont pas été entendus.

Maram et Ibrahim font partie des 235 Palestiniens tués de cette manière, sur leur propre territoire palestinien par l’occupant israélien.

Dans le même temps 35 Israéliens ont été tués par des Palestiniens et comme dit Amira Hass, la journaliste israélienne, on peut s’étonner de leur "retenue" dans une telle situation de terrorisme d’Etat, de privation de liberté, de colonisation et d’humiliations quotidiennes.

Source : Maan News Agency

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 7880