Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
14 novembre 2016

Des policiers français en cheville avec le Mossad : ça vous étonne ?

Il vaudrait mieux ne pas se lancer dans des concours de complotisme, car Israël gagnerait à tous les coups ! Le Monde fait un article sur une récente révélation d’une "tentative" d’espionnage de la Direction générale de la police nationale (DGPN) et de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) par le Mossad, les services secrets israéliens.


"En 2011-2012, le Mossad a essayé de faire acheter au renseignement intérieur et à la direction de la police des moyens techniques piégés", écrit le Monde dans son édition de ce lundi.

"Les affaires d’espionnage entre les Etats ne se règlent quasi jamais au grand jour. L’évocation dans une procédure judiciaire visant Bernard Squarcini, ex-patron de la sécurité intérieure, d’une tentative d’espionnage de la Direction générale de la police nationale (DGPN) et de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) par le Mossad, les services secrets israéliens, est une première.

Soupçonné de plusieurs faits, dont certains relevant du trafic d’influence, l’ancien chef de la DCRI, de 2008 à 2012, a en effet révélé, fin septembre, l’existence d’une opération du Mossad contre des intérêts français, après avoir été sommé de s’expliquer sur le placement sur écoute d’un policier en 2011. Suspecté d’avoir pu détourner les moyens de la DCRI pour régler des comptes personnels, M. Squarcini s’est défendu en dévoilant l’enquête de contre-espionnage ciblant les services secrets israéliens dans laquelle ce fonctionnaire a été écouté.

« Je confirme, a-t-il indiqué, lors de sa garde à vue, que le dossier principal visait des policiers compromis avec les services secrets israéliens (…), il s’agissait globalement d’un groupe d’anciens de la SORS [section opérationnelle de recherches spécialisées de l’ex-Direction centrale des renseignements généraux] ; la plupart avaient été intégrés au sein de la nouvelle DCRI. »

M. Squarcini a longtemps été à la tête de cette SORS et fut numéro deux des renseignements généraux. La DCRI, devenue, en 2014, la Direction générale de la sécurité intérieure.

Pour les abonnés du Monde, l’article intégral sur : http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2016/11/14/quand-israel-tentait-d-espionner-la-securite-interieure-francaise_5030792_1653578.html#srqTToobF0mP4srL.99

Et ce qui est un secret de Polichinelle, mais que le Monde n’écrit pas, c’est que certains services de police sont infiltrés par des agents israéliens. On en a eu la démonstration lors de certains "viols vocaux" de Grégory Chelli, à partir de vrais numéros de téléphone de commissariats parisiens.

Et l’on rencontre régulièrement des policiers qui traitent très "curieusement" des enquêtes concernant des membres de la LDJ. Parfois sur ordre de sphères plus haut placées, mais aussi de leur propre initiative... Sammy Ghozlan, supporter inconditionnel de la colonisation et dirigeant du BNVCA (couramment appelé "Bureau de développement de l’antisémitisme en France"), une officine très proche de la LDJ, ne se vante-t-il pas de ses états de service dans la police française ?

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8580