Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
23 novembre 2016

Occupation du ministère du travail par les sans-papiers

Depuis 13 h 30 ce mercredi 23 novembre, des centaines de travailleur(e)s sans-papiers des collectifs du 94, du 93 et de l’association Droits devant !!, soutenus par l’intersyndicale du Ministère du Travail – CGT-SNTEFP, SUD TRAVAIL AFFAIRES SOCIALES et SNUTEFE-FSU – occupent les locaux du Ministère du Travail (DGEFP), pour demander au gouvernement de rescter ses engagements et appellent à un rassemblement ce jour Place des 5 Martyrs du lycée Buffon – Paris 15ème.

COMMUNIQUÉ :

"LE MINISTERE DU TRAVAIL OCCUPE PAR LES SANS-PAPIERS POUR LA TROISIEME FOIS - LES ENGAGEMENTS PRIS LE 30 MARS 2016 DOIVENT ETRE RESPECTES

Depuis 13 h 30 ce mercredi 23 novembre, des centaines de travailleur(e)s sans-papiers des collectifs du 94, du 93 et de l’association Droits devant !!, soutenus par l’intersyndicale du Ministère du Travail – CGT-SNTEFP, SUD TRAVAIL AFFAIRES SOCIALES et SNUTEFE-FSU – occupent les locaux du Ministère du Travail (DGEFP) situés place des 5 martyrs du lycée Buffon – Paris 15ème.

Après avoir occupé l’Inspection du travail le 27 janvier 2016 et la Direction Générale du travail (DGT) les 29 et 30 mars 2016, les sans-papiers ont rencontré le Ministère du Travail à maintes reprises sans que celui-ci ne daigne donner suite à leurs revendications, à savoir :

Tout travailleur(e)s sans-papiers doit être régularisé sur simple preuve de relation de travail, sans condition de durée, ni de séjour, ni d’emploi ;

L’inspection du travail doit être dotée d’un pouvoir de régularisation sur simple constat d’une relation de travail ;

Abrogation de la taxe OFII.

Durant l’occupation de la DGT, Monsieur Imbert à l’époque directeur de cabinet de Madame El Khomri, ministre du travail, avait pris acte de ces trois points. La succession de rencontre débutée à Grenelle lors de l’occupation n’a abouti rien.

C’est pourquoi les sans-papiers ont décidé de poursuivre leur mobilisation pour obliger le Ministère du Travail à respecter ses engagements et à rouvrir des négociations concernant l’égalité des droits des sans-papiers.

Ces centaines de travailleur(e)s ne peuvent continuer à alimenter un terreau d’esclavagisme moderne, d’être surexploités par des patrons voyous qui s’exonèrent ainsi de leurs charges patronales, d’être contraints au travail au noir ou dissimulé en subissant des cadences infernales pour des salaires indécents.

Dans un contexte politique défavorable (nouvelle loi Cazeneuve, gouvernement hostile aux migrants alimentant un climat raciste, élections présidentielles,...), les sans-papiers ont besoin de tous les soutiens et demandent à toutes les forces progressistes (politiques, syndicales, associatives...) de les rejoindre pour que leur combat aboutisse à leur régularisation.

RASSEMBLEMENT DE SOUTIEN A 17 H 30

PLACE DES 5 MARTYRS DU LYCÉE BUFFON – PARIS 15ème – Métro Pasteur/Montparnasse/Gaîté

COMUNNIQUÉ DE DROITS DEVANT, CGT-SNTEFP, SUD TRAVAIL AFFAIRES SOCIALES et SNUTEFE-FSU

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8300