Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
23 novembre 2016

Procès jeudi à Bobigny du restaurateur islamophobe du « Cénacle »

Le procès du restaurateur de Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis), qui avait refusé de servir deux femmes musulmanes portant un foulard en août dernier, se tiendra jeudi 24 novembre à 13 heures devant la 16ème chambre correctionnelle du tribunal de Bobigny, annonce le CCIF (Comité contre l’islamophobie en France).

Le 26 août dernier, le patron de l’établissement « Le Cénacle » de cette ville de la banlieue parisienne, s’en était pris violemment aux deux femmes, les sommant de partir, parce que, hurla-t-il, « Les terroristes sont musulmans et tous les musulmans sont terroristes ».

Dans le climat actuel d’islamophobie, et alors qu’on était en pleine hystérie burkinesque, l’affaire aurait peut-être été purement et simplement étouffée, si l’une des deux victimes n’avait pas eu la présence d’esprit d’enregistrer l’éructation raciste avec son téléphone, comme l’atteste la vidéo ci-dessous (vue plus de 600.000 fois à ce jour).

Devant le scandale et les appels à boycotter son restaurant, le patron raciste avait ensuite présenté des excuses, et regretté d’avoir « pété les plombs ».

Pourtant, indique le CCIF, l’avocat du restaurateur, M° Cohen-Sabban, s’apprête à raconter une tout autre histoire. A en croire cet avocat, il y a dans l’affaire qui va être jugée un « contexte de provocation où il (son client NDLR) se fait traiter de raciste alors qu’il leur a courtoisement demandé d’être plus discrètes dans leur tenue » !

Outre que cette assertion est carrément mensongère, au nom de quoi le patron du « Cénacle » serait-il autorisé à dicter leur tenue à des femmes ? fait observer le CCIF, qui souligne la complicité de plusieurs médias, participant eux aussi à une tentative de diabolisation des victimes (voir également à ce propos notre article du mois d’août dernier (http://www.europalestine.com/spip.php?article12189 où nous rendions compte de l’islamophobie d’une journaliste de France-Info).

« Nous osons espérer que les juges de la 16ème chambre correctionnelle du Tribunal de Grande Instance de Bobigny ne se laisseront pas abuser par ces thèses fallacieuses et opportunistes destinées à instiller le doute dans leur esprit et à amoindrir la responsabilité patente de ce restaurateur aux propos et aux agissements peu honorables en l’espèce. Nous osons espérer qu’ils sauront rendre justice en toute indépendance, équité et impartialité à l’abri des pressions médiatiques », conclut le CCIF dans son communiqué.

Source : http://www.islamophobie.net/articles/2016/11/23/communique-du-ccif-–-proces-du-restaurateur-dans-l’affaire-«-le-cenacle-»

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 7880