Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
13 décembre 2016

Pétition contre les poursuites engagées contre un militant BDS à Metz

Ci-dessous la pétition lancée en soutien à Richard, un militant de l’UJFP (Union Juive Française pour la Paix) de Metz, appelé à comparaître devant un tribunal le 24 janvier prochain, pour avoir conseillé à des pharmaciens de sa ville de ne pas se fournir en médicaments génériques de la firme israélienne TEVA, compromise avec l’occupation et la colonisation israélienne.


LIRE ET SIGNER LA PÉTITION ICI :

http://relaxepourrichard.wesign.it/fr

Pour rappel, la firme de génériques TEVA, qui se garde bien de faire savoir dans ses publicités en France qu’elle a son siège en Israël et qu’elle reverse une partie conséquente de ses bénéficies à l’armée israélienne, fait l’objet d’une campagne internationale de boycott.

TEVA contribue aux attaques des Palestiniens par Israël, au blocus qui empêche les Palestiniens de se soigner, aux destructions d’hôpitaux, de dépôts de médicaments et au ciblage des ambulances par l’armée israélienne. Armée qui est la cause d’enfants mort-nés aux checkpoints, où les femmes enceintes sont souvent obligées d’attendre de longues heures.
Armée qui empêche les ambulance du Croissant Rouge de porter secours aux blessés en Cisjordanie occupée.

TEVA qui a des relais dans les colonies, écoule en outre ses médicaments en Palestine, marché captif, Israël ayant toujours empêché le développement d’une industrie pharmaceutique dans les territoires palestiniens occupés.

En outre, TEVA se sert de pharmaciens français pour alimenter "Pharmadon", une caisse de dons au profit de l’occupant israélien, qui bénéficient de déductions fiscales, avec l’argent des contribuables, notre argent.


Pour toutes ces raisons, il serait immoral de donner de l’argent à TEVA, d’autant que nous avons le choix sur le marché des génériques. Non seulement parce que les 2/3 des pharmaciens établis en France ne vendent pas de TEVA, mais parce que les autres ont l’obligation de nous procurer une autre marque de générique, si telle est notre demande.

Voir à ce sujet notre vidéo de mars 2009, qui donnait la parole à des pharmaciens sur ce point :
http://www.europalestine.com/spip.php?article3942

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 1230