Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
29 novembre 2016

Israël, Etat raciste : la langue arabe interdite dans les transports publics

Le ministère israélien des transports a retiré les inscriptions électroniques et annonces en langue arabe dans les nouveaux autobus de Beersheba (sud du pays), après une campagne raciste conduite par le maire de la ville.


On rappelle que l’arabe est pourtant, avec l’hébreu, l’une des deux langues officielles d’Israël.

Et si la ville de Beersheba est aujourd’hui quasi-exclusivement habitée par des juifs –suite à la déportation vers Gaza de sa population palestinienne lors de la Nakba de 1948-, l’agglomération compte un gros tiers de citoyens arabophones.

Les nouveaux autobus mis en service il y a quelques jours par la société de transport Dan tenaient compte de cette réalité démographique et linguistique : les informations sur le fronton des véhicules y étaient bilingues, tout comme les annonces sonores à chacune des stations.

Mais une campagne sur Facebook, intitulée sans rire « Ensemble à Beersheba » s’est aussitôt déchaînée : « Ces infos sont une insulte pour nos yeux et nos oreilles. Comme si l’arabe était une langue internationale », se plaint ainsi une certaine Sharona Tal, dans une adresse au maire, Rubik Danilovich.

Ce dernier prend le relais, et transmet au gouvernement, qui n’en demandait pas tant. Le ministre des transports, Yisrael Katz, réclame d’ailleurs depuis des années l’interdiction totale de l’arabe dans l’espace public.

« Les annonces en langue arabe dans les bus de la ville de Beersheba ont été supprimées, suite à de nombreuses plaintes de voyageurs », a annoncé le ministère dans un communiqué.

Boycott Israël, Etat raciste !

Source : http://www.haaretz.com/misc/article-print-page/.premium-1.756071

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 7880