Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
12 décembre 2016

Africains emprisonnés depuis des années par Israël faute de pouvoir les expulser

Il y a de nombreux demandeurs d’asile, notamment africains, qui croupissent dans les prisons israéliennes depuis des années, parce qu’ils n’ont pas de papiers, ou que leur pays refuse de les accueillir, ou encore parce que leur pays d’origine n’a pas de représentation diplomatique en Israël, révèle un rapport publié par Haaretz.



Immigrants africains derrière les barbelés se la prison de Saharonim, dans le Néguev. 2012. Eliyahu Hershkovitz

Au moins 142 demandeurs d’asile sont emprisonnés depuis plus d’un an, dont une vingtaine depuis plus 3 ans, et certains depuis 8 ans, rapporte le groupe "Hotline for Refugees and Migrants."

La législation israélienne dit que dans de tels cas, la durée d’emprisonnement ne peut dépasser les 2 mois, mais dans les faits, elle est prolongée pour des raisons qui ne dépendent pas des demandeurs d’asile, mais de l’incapacité d’Israel à les expulser.



Demandeurs d’asile dans la prison de Holot dans le Neguev. December 29, 2015.Eliyahu Hershkovitz

Certains de ces Africains, libérés par Israel au bout de plusieurs années, mais sans autorisation de travailler en Israel, sont ré-incarcérés, parce qu’ils n’ont pas eu les moyens de se payer le voyage du retour.

Un ressortissant de la Côte d’Ivoire a passé 8 ans en prison en Israel, parce que son ambassade n’a pas été en mesure de l’identifier.

Un Guinéen a été emprisonné pendant 7 ans parce son pays n’a pas de relations diplomatiques avec Israël.

Deux migrants du Mali et de Sierra Leone ont été détenus 6 ans. Le premier parce qu’il ne parle qu’un dialecte tribal et qu’Israel n’a pas trouvé d’interprete lui permettant d’expliquer pourquoi il serait dangereux pour lui de retourner au Mali. Le second parce qu’il a dit qu’il a une mère israélienne dont il est à la recherche.

Dans un autre cas, un Sénégalais est resté 4 ans en prison, en expliquant qu’il ne pouvait pas retourner au Sénégal avec un tampon israélien. Israel ne l’a pas cru et l’a finalement mis dans un avion pour le Sénégal. Mais deux semaines plus tard, il était de retour en Israel, les autorités sénégalaises ayant refusé de l’admettre avec un document de voyage israélien. Et il s’est retrouvé emprisonné à nouveau par Israel !

De nombreux autres exemples de ce type sont énumérés dans ce rapport.

Mais que cela n’empêche surtout pas Israel de nous vanter régulièrement sa tolérance, sa diversité, son ouverture ...

(Traduit par CAPJPO-EuroPalestine)

Source :http://www.haaretz.com/israel-news/.premium-1.757568

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8580