Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
12 décembre 2016

Le clown Abu Sakha en prison depuis un an, sans la moindre charge !

Voici un an maintenant que le clown Muhammad Abu Sakha, 23 ans, est en détention "administrative", sans inculpation ni procès



La Cour Suprème israélienne vient de rejeter un pourvoi déposé par l’Ecole Palestinienne du Cirque basée à Ramallah et demandant de mettre fin à l’emprisonnement du jeune clown spécialisé dans la prise en charge des enfants palestiniens en difficulté.

Il est détenu dans les geôles israéliennes depuis un an, sans inculpation, ni procès.

Il n’a pourtant fallu que 15 minutes de délibération au tribunal israélien pour rejeter la demande de libération "au vu de documents secrets", prétendant que Abu Sakha, serait une "menace pour la sécurité."

Et comme pour les plus de 700 Palestiniens actuellement en détention "administrative" personne n’a connaissance, ni le principal intéressé, ni son avocat de ces fameux documents bidon. Ce qui les empêche, bien entendu de pouvoir se défendre et d’apporter les preuves de leur innocence, puisque personne ne sait de quoi ils sont accusés.

Cette audience du 5 décembre à la Cour suprême a été suivie par des représentants de l’Union européenne, du consulat de Belgique, de la Suisse et de l’Espagne, d’Amnesty International, de Terre Des Hommes Italie, et d’ISM (International Solidarity Movement), qui ont tous fait état de "leurs préoccupations face à ces violations des droits humains, que représente notamment la détention administrative, qui prive les détenus de toute assistance légale".



Abu Sakha qui exerçait la profession de clown, tout en enseignant à l’Ecole du Cirque de Birzieit, a été arrêté à un checkpoint le 14 décembre 2015, alors qu’il se rendait de chez ses parents à l’Ecole du Cirque.

D’abord emprisonné à la prison de Megiddo dans le Nord d’Israel, il a été ensuite transféré à celle de Ketziot dans le Negev, en toute illégalité, comme pour ’ensemble des prisonniers palestiniens, puisqu’une puissance occupante n’a pas le droit de déplacer sur son territoire des personnes vivant dans les territoires qu’elle occupe. (Quatrième Convention de Genève).

Condamné par un tribunal militaire à une période de 6 mois de détention "administrative", qui a été renouvelée en juin dernier, et qui se voit donc à nouveau prolongée de 6 mois (puisque la détention "administrative" peut être renouvelée à l’infini).


"C’est une des formes inventée par l’occupation pour tenter de briser le moral de toute une population" a déclaré l’Ecole du Cirque Palestinien. "Mais vous ne faites ainsi que renforcer notre détermination, et vous ne nous empêcherez pas de continuer à injecter de l’espoir, de l’amour et du rire, dans le coeur de tous les Palestiniens sur notre chemin".

VIVE LA RÉSISTANCE PALESTINIENNE !

BOYCOTT ISRAEL !

CAPJPO-EuroPalestiine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8430