Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
14 décembre 2016

Un millier de plaintes pour torture écartées par Israël

La grande démocratie israélienne qui pratique quotidiennement la torture sur les Palestiniens, y compris les enfants, a refusé de prendre en considération le millier de plaintes pour torture, déposées par des victimes palestiniennes.



Funérailles d’Arafat Jaradat, mort de torture infligée lors d’un interrogatoire mené par des Israéliens. L’autopsie a confirmé les actes de torture, en février 2013. Photo Oren Ziv. ActiveStills

Depuis 2001, plus de 1000 victimes palestiniennes ont porté plainte contre des tortures infligées par l’armée, la police ou les services secrets israéliens, a fait savoir le Comité Israélien contre la Torture.

Ceci est énorme quand on sait la difficulté qu’il y a à déposer plainte contre Israël et comment l’occupant se venge contre tous ceux qui osent protester et contre leurs proches.

Mais, aucune enquête n’a été menée par la justice israélienne à la suite de ces dépôts de plainte, pourtant bien documentés. D’ailleurs, a souligné le quotidien Haaretz, Israël ne s’est doté que d’une personne en tout et pour tout pour gérer (direction poubelle) les plaintes pour torture...

La torture prend différentes formes qui ne s’excluent pas, telle que les coups, la privation prolongée de sommeil, la contention dans des positions très douloureuses...Mais même en cas de décès de la victime sous la torture, l’impunité est garantie, comme on a pu le constater dans le cas de Arafat Jaradat, 33 ans, père de deux enfants qui est décédé après un "interrogatoire" dans la prison de Meggido, écrit Haaretz.

Source : Haaretz

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8390