Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
19 janvier 2017

30 jours supplémentaires de prison pour les deux refuzniks israéliennes

Tamar Ze’evi et Tamar Alon, qui refusent de servir dans l’armée d’occupation, ont vu leur peine de prison prolongée de 30 jours, ce qui la portera à 74 jours. Et l’attitude du juge lors du procès militaire qu’elles viennent de subir n’augure pas d’une meilleure suite....


L’association israélienne qui regroupe et défend les refuzniks israéliens (international.mesarvot gmail.com) nous informe que la situation des deux jeunes femmes ne s’améliore pas puisque leur peine d’emprisonnement a été prolongée pour la 4ème fois, le 9 janvier dernier.

Elles sont en outre passées devant un tribunal militaire, dont le juge leur a déclaré :"L’armée n’a rien à faire de vos problèmes de conscience", et qui a osé leur demander : "Est-ce que vous accepteriez de faire votre service si les territoires occupés étaient annexés à Israël ?" (sic)

Et les réponses des deux jeunes refuzniks n’ont pas eu l’air de le satisfaire, indique l’association Mesarvot.

Vendredi dernier, lors de leur 50ème jour d’emprisonnement, 250 étudiant(e)s du lycée dans lequel étudiait Tamar Alon, ont signé une pétition affirmant leur soutien aux jeunes opposantes à l’occupation. "Un geste très intéressant", commente l’association des refuzniks, "dans la mesure où ces jeunes vont être appelés dans quelques années pour être enrôlés, et que l’on peut espérer qu’ils choisiront eux aussi de refuser de participer à l’occupation".

Les deux Tamar vous remercient pour les centaines de lettres et cartes postales que vous leur avez envoyées du monde entier ces dernières semaines.

Une autre jeune israélienne, Atalia Ben-Abba, s’apprête également à faire connaître son refus d’être enrôlée le 9 février prochain et est prête à affronter la prison.

Source : international.mesarvot gmail.com

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8630