Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
22 janvier 2017

Et vous voudriez qu’on achète les médicaments génériques de TEVA ?

Ahmad Shubeir, 17 ans, vient de mourir dans la bande de Gaza, Israël ayant refusé à plusieurs reprises de le laisser accéder à un traitement pour une pathologie cardiaque congénitale, parce qu’il refusait de devenir un "collaborateur" israélien.



Palestiniens malades au passage du checkpoint israélien d’Erez

Cet adolescent de la ville de Gaza est mort la semaine dernière après avoir pris plusieurs rendez-vous dans des hôpitaux israéliens, qui ne sont pas sous blocus, contrairement aux hôpitaux de la bande de Gaza, et qui pouvaient donc lui dispenser les traitements dont il avait besoin. Mais à chaque fois, les autorités israéliennes lui ont refusé le passage, étant donné son refus de devenir un "informateur".

Le centre palestinien Al-Mezan pour les droits de l’Homme souligne que ce chantage est effectué régulièrement auprès des malades gazaouis qui ont besoin de sortir de la bande de Gaza sous blocus pour être soignés.

Sa santé a donc décliné régulièrement, indique son père, qui a renouvelé une demande de sortie de Gaza, avec tous les documents ad hoc en février 2016. En vain.

Les autorités ont exercé ce chantage sur l’adolescent et sur ses parents, leur signifiant lors d’un entretien que le permis ne serait accordé à leur enfant, que s’ils acceptaient de collaborer avec le gouvernement israélien.

Finalement un accord a été obtenu pour fin janvier 2017, mais Ahmad est décédé juste avant.

Entre 50 et 60 pourcent des malades qui se sont vu refuser un permis de passage en 2016, souffraient de cancer. Les autres étant traités "de manière cruelle et humiliante" rapporte le centre Al-Mezan : longues attentes, fouilles intimes, interrogatoires à n’en plus finir et chantage à la "collaboration".

Source : Maan news Agency


CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8630