Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
25 janvier 2017

Israël accusé par l’UE de « massacres systématiques » des habitants de Gaza

Le groupe parlementaire du Conseil de l’Europe a adopté mardi une résolution blâmant le régime israélien pour « homicides illégaux systématiques » des Palestiniens dans la "zone tampon" entre la bande sous blocus de Gaza et Israël.



Une femme palestinienne est assise devant les ruines d’une maison détruite dans une attaque aérienne israélienne dans la ville de Gaza, en octobre 2016. (Photo : AP)

L’Assemblée Parlementaire du Conseil a adopté la résolution à 46 voix pour, 12 contre et 2 abstentions, lors d’une session à son siège de Strasbourg, à l’issue d’un rapport établi par la politicienne suédoise, membre de l’Assemblée Eva-Lena Jansson.

Ce rapport accuse Israël d’usage « d’une force excessive et intentionnelle sans justification contre les civils palestiniens dans la zone tampon, y compris envers des fermiers, des journalistes, des équipes médicales et des manifestants pacifiques, [qui] va ouvertement à l’encontre de principes des droits de l’homme et des normes internationales de respect de la loi ».

« Les cas de tirs mortels délibérés sur des personnes qui ne posaient aucun danger imminent pour la vie s’élève à un nombre épouvantable d’homicides illégaux apparemment systématiques, rapportent les agences de presse, dont l’AFP.

Citant des données recueillies par une ONG palestinienne, le rapport dit que les forces israéliennes ont tué 136 Palestiniens dans cette "zone tampon", dont 20 enfants, depuis 2010.



Les membres de la famille du palestinien Mohammed Abou Sada, 26ans, qui a été tué par des tirs israéliens près de la frontière de Gaza, pleurent sur son corps, 19 novembre 2016. (Photo : AP)

À côté des dommages monumentaux causés à l’infrastructure déjà fragile, la guerre de 50 jours de l’été 2014 a tué près de 2 200 Palestiniens, dont 577 enfants. « On estime que plus 12 620 maisons ont été totalement détruites [à Gaza] et 6 455 gravement endommagées.
17.650 familles, soit environ 100 000 personnes ont été déplacées. » Depuis lors, ajoute le rapport, Gaza est devenue tellement inhabitable que bon nombre de ses habitants ont rejoint l’afflux de réfugiés en Europe.

"En outre, les tunnels frontaliers – par lesquels transitaient la plupart des marchandises et du ravitaillement alimentant Gaza depuis 2007 – ont été détruits par les armées égyptienne et israélienne au motif qu’ils étaient aussi utilisés pour transporter clandestinement des armes et porter des attaques sur le territoire israélien", a également dénoncé l’UE.

Le rapport accuse également "les tirs injustifiables contre des pêcheurs de Gaza—qui régulièrement endommagent leur matériel—ont réduit les gens de la profession « à une grande pauvreté et au chômage ».

La résolution a appelé à mettre fin au blocus qu’Israël a maintenue sur la bande de Gaza avec la coopération de l’Egypte, exprimant l’alarme sur la détérioration de la situation humanitaire dans cette région pauvre.

Elle appelle également les pays membres de l’Union Européenne à soutenir une enquête formelle devant la Cour pénale internationale.


Source AFP

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8250