Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
29 janvier 2017

Le décret islamophobe de Trump applicable … à des milliers de juifs !

Le décret islamophobe de Donald Trump, salué par Netanyahou et servilement appliqué par des compagnies aériennes telles qu’Air France, est parfaitement susceptible de concerner des dizaines de milliers de juifs dans le monde, notamment des juifs israéliens.



(manifestation à l’aéroport JFK de New York contre le décret raciste)

Le décret entré en vigueur samedi interdit pour au moins 90 jours l’entrée du territoire des Etats-Unis aux ressortissants de sept pays (Iran, Irak, Libye, Somalie, Soudan, Syrie et Yémen), y compris celles et ceux d’entre eux qui demandent le statut de réfugié.

Tous ces pays ont pour caractéristique d’avoir une population majoritairement musulmane, et Donald Trump ne cherche nullement à cacher son islamophobie. Des esprits chagrins feront cependant remarquer que la monarchie moyenâgeuse d’Arabie Saoudite, d’où étaient censés provenir les fameux terroristes du 11 septembre, a été épargnée par le nouvel occupant de la Maison-Blanche.

Plus embarrassant pour les dirigeants du régime d’apartheid israélien, le décret, tel qu’il est rédigé, vaut pour toutes les personnes nées dans l’un de ces 7 pays, quelle que soit leur religion, et quelle que soit aussi leur nationalité actuelle, révèle le quotidien Haaretz.

Interrogé par le journal, un avocat new-yorkais spécialiste du droit des étrangers, M° Michael Wildes, est formel : « Ma lecture du texte présidentiel est la suivante : si vous êtes né là-bas (dans un des 7 pays), alors vous êtes de là-bas. Jusqu’à nouvel ordre, je conseille absolument à toutes les personnes dans cette situation de s’abstenir de tenter le voyage vers les Etats-Unis, et même de s’abstenir de quitter le territoire américain si elles y résident, le risque étant pour ces dernières de ne pas pouvoir revenir ».

Un nombre indéterminé de personnes d’origine juive, devenues israéliennes ou vivant ailleurs dans le monde, sont ainsi concernées. Elles se chiffrent probablement en dizaines de milliers, si l’on tient compte du fait que le gros de l’émigration juive hors de ces pays (principalement l’Irak, le Yémen, et dans une moindre mesure l’Iran et la Syrie) a eu lieu au tournant des années 1950.

L’Iran compte toutefois une minorité de plusieurs dizaines de milliers de citoyens de religion juive, représentés comme tels au Parlement, et qui sont donc frappés de la même manière que leurs compatriotes musulmans, chrétiens ou zoroastriens, par le décret raciste de M. Trump.

L’Iran a été le premier Etat a réagir, en annonçant que dans ces conditions, il appliquait la « réciprocité », et suspendait en conséquence l’entrée de citoyens états-uniens sur son territoire.

Source : http://www.haaretz.com/israel-news/.premium-1.768107

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8520