Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
1er février 2017

Appel à l’aide du Théâtre de la Liberté de Jénine : Merci de vos dons !

Le Théâtre de la Liberté de Jénine (Freedom Theatre), qui fait un travail remarquable dans toute la Palestine depuis 2005, en maintenant, malgré les attaques et assassinats de l’occupant, ses formations pour les adultes et les enfants, ainsi que ses tournées dans les villages palestiniens coupés les uns des autres, a besoin de notre soutien. Aidez-nous à recueillir 5000 euros pour leur permettre de poursuivre leurs activités.


Totalement indépendant, sans subventions de l’Autorité Palestinienne, il n’a pas réuni pour 2017, les financements habituels des associations internationales, en raison sans doute des autres sujets faisant la une de l’actualité, comme la Syrie et les réfugiés.

Ses comédiens natifs du camp de Jénine, qui sont des réfugiés depuis 4 ou 5 générations, depuis que leurs familles ont été expulsées par Israël en 1948, ont besoin d’aide pour pouvoir mettre en scène leurs nouvelles pièces, et les présenter dans un maximum d’endroits, en bravant les attaques de l’occupant, qui essaie de les empêcher de se déplacer.



Arrestation de Rami, l’un des acteurs du Théâtre de Jénine



Soldat à l’intérieur du camp de réfugiés de Jénine durant la nuit

Le Théâtre de la Liberté de Jénine, n’a cessé d’être attaqué par Israël, depuis sa création en 2005 : arrestations de ses comédiens et directeurs, assassinat de son fondateur Juliano Meir Khamis, refus de passage aux checkpoints, et de visas pour sortir de Palestine. L’occupant n’apprécie pas que les Palestiniens, petits et grands aient droit à des spectacles. Les clowns sont emprisonnés, les locaux culturels palestiniens régulièrement saccagés.



Violons brûlés lors d’un raid israélien à Jénine

"Nous ne sommes pas que des acteurs, souligne Ahmad, l’un des comédiens. Nous sommes des résistants et nous traitons le plus souvent des dégâts de l’occupation sur le mental. Mais aussi des droits des femmes dans la société, de la manière de faire étudier nos enfants et de la nécessité de remettre en question ce qu’on nous apprend, de développer un esprit critique. "

Il ajoute : "On a beaucoup de mal à franchir les checkpoints et quand on veut jouer à l’étranger, c’est tout un calvaire. On n’a pas le droit de passer par l’aéroport de Tel Aviv ; mais même par la Jordanie, il faut obtenir les visas de sortie, de la part de l’Autorité Palestinienne puis des Israéliens. Pour aller de Jénine à Jericho, nous sommes arrêtés à plusieurs checkpoints, et si on ne parvient pas à passer la frontière par le Pont Allenby et la Jordanie : retour à la case départ. Cela nous est arrivés plusieurs fois !"

  • Ne les laissons pas mettre en péril cet espace de culture et de résistance ! Même une petite somme de votre part sera la bienvenue.

POUR FAIRE UN DON POUR LE THÉATRE DE LA LIBERTÉ DE JÉNINE :

  • ENVOYER UN CHÈQUE À CAPJPO-EuroPalestine et recevoir un reçu fiscal (permettant de déduire 66 % de votre don de vos impôts) :

CAPJPO-EuroPalestine

16 bis rue d’Odessa - Boite 37

75014 Paris

MERCI D’AVANCE !


CAPJPO-EuroPalestine