Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
22 février 2017

Liste noire des entreprises israéliennes qui ne veulent pas faire des affaires dans les colonies

Le parlement israélien vient de voter l’obligation pour les entreprises israéliennes de rendre public leur refus de faire des affaires dans les colonies, afin de mettre la pression sur ces entreprises, qui pourront faire l’objet de campagnes de boycott de la part des colons !


Où l’on voit que lorsqu’il s’agit des entreprises qui souhaitent respecter le droit international, Israel sort l’arme du boycott, tant décriée quand il s’agit de faire respecter ce droit international !

Pour commencer, les entreprises israéliennes qui n’afficheront pas publiquement leur refus de commercer avec les colonies installées sur les territoires palestiniens occupés, "devront payer une amende de 10,000 shekels ($2,660) aux clients potentiellement lésés", indique le quotidien Haaretz.

Même chose pour celles qui exigent des frais supplémentaires pour livrer dans les colonies, par exemple, indique Moalem-Refaeli, député qui a introduit cette loi.

Un amendement à cette loi précise qu’elle a pour but "d’aider les colons de Judée Samarie (Cisjordanie) à se retourner contre ces entreprises, à dresser des listes noires et organiser leur boycott".

Cette nouvelle réglementation vient conforter le processus d’annexion officielle des terres palestiniennes. Considérées comme israéliennes, la notion de "discrimination" à l’encontre de ceux qui sont installés sur ces terres est donc désormais passible de mesures de rétorsion, dans la logique israélienne qui nargue le droit international et tous les gouvernements qui prétendent le faire respecter.

(Traduit par CAPJPO-EuroPalestine)

Source http://www.haaretz.com/israel-news/.premium-1.772876

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8440