Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
23 février 2017

Procès BDS : TEVA et les officines israéliennes déboutées par le tribunal de Metz

On peut se réjouir de cette belle victoire du mouvement BDS : le tribunal de grande instance de Metz qui avait à juger un militant de Metz poursuivi en justice par TEVA, —une première en France et dans le monde— a débouté jeudi l’ensemble des parties civiles, c’est à dire TEVA, comme les officines israéliennes présidées par William Goldnadel qui s’étaient également constituées parties civiles.



Les juges ont retenu les arguments de Me Liliane Glock, et ont qualifié de nulle la procédure engagée contre Richard Strogozc, accusé d’avoir distribué à des pharmaciens une lettre les informant de la campagne internationale de boycott du fabricant israélien de génériques TEVA, et les engageant à échanger sur ce sujet.

Non seulement la prescription soulignée par l’avocate de la défense a été confirmée (l’envoi de la lettre remontait au 12 février 2015...), mais en plus, ni TEVA ni les deux officines "France Israël" et « Avocats sans Frontières, n’ont été jugées recevables, ce qu’avait également plaidé le 2 février dernier Me Glock.

Pour rappel, alors que le procureur n’avait demandé aucune sanction, ces deux officines israéliennes avaient le culot de réclamer chacune 30.000 euros de dommages et intérêts pour un préjudice inexistant ! (cf notre article du 2 février : http://www.europalestine.com/spip.php?article12629)

Eh bien, elles en seront pour leurs frais, et apprendront à leur dépens que tous les juges ne leur obéissent pas au doigt et à l’oeil.

De même les supporters de la colonisation israélienne qui étaient venus soutenir en nombre les parties civiles et "rouler des mécaniques" devant le tribunal en essayant de dicter leur loi aux policiers présents, seront peut-être moins arrogants à l’avenir !

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 1220