Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
24 février 2017

L’incroyable détermination du journaliste Mohamed Al-Qiq en grève de la faim pour la deuxième fois

Comme nous l’avons écrit récemment, Mohamed Al-Qiq , qui avait frôlé la mort avec une grève de la faim de 3 mois, pour protester contre sa détention "administrative" dans les geôles de l’occupant, a été réarrêté pour avoir participé à une manifestation pour la restitution aux familles des corps de leurs proches tués par l’armée israélienne. Et il s’est remis en grève de la faim depuis 18 jours, même si son organisme est très affaibli et qu’il ne peut déjà plus tenir debout.


Non vous ne rêvez pas : c’est bien le même homme sur lequel s’acharne Israel, sans davantage d’inculpation que la fois précédente.

Mais il fallait que l’occupant essaie de démontrer que son courage n’avait servi à rien. Il avait été libéré en mai. Il a été ré-arrêté à la mi-janvier.

Mais cette démonstration, israel ne peut pas la faire, car c’est grâce à des hommes comme ce Palestinien, qui défend la liberté d’expression et des droits fondamentaux, que le monde peut voir le vrai visage de la barbarie israélienne.

Mohamed Al-Qiq est à l’hôpital de la prison de Ramla et refuse toute nourriture, ainsi que les "check-up" des médecins de l’administration pénitentiaire. Sa santé se détériore très vite, après ce que son organisme a subi : il tousse constamment, a perdu beaucoup de poids rapidement et souffre d’une migraine qui ne le lâche pas.

Mohamed Al-Qiq est un résistant, et 70 ans après le dépeçage de la Palestine, après les massacres et les déportations, les sévices les plus horribles à l’encontre de tout un peuple, Israel n’a pas réussi à se débarrasser de ces résistants.

Ben Gourion avait dit : "Les plus vieux mourront ; les jeunes oublieront".

C’est raté.

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8390