Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
25 février 2017

Une peine insuffisante contre le soldat franco-israélien Elor Azaria, selon l’ONU

Le Haut-Commissariat de l’ONU aux droits humains a jugé, vendredi 24 février, insuffisante et « inacceptable » la condamnation à dix-huit mois de prison d’un soldat israélien, Elor Azaria, pour avoir achevé un assaillant palestinien, estimant qu’il s’agissait d’une « évidente exécution extrajudiciaire ».



Vous remarquerez que le pauvre chéri a comparu devant un tribunal avec ses vêtements militaires, et ne les jamais ôté depuis l’assassinat qu’il a commis

Le soldat franco-israélien Elor Azaria avait été filmé en mars 2016 alors qu’il tirait une balle dans la tête d’Abdel Fattah Al-Sharif, blessé, qui venait d’attaquer des soldats de l’occupation.

Une peine de dix-huit mois « pour une violation des droits humains aussi grave est inacceptable », a déclaré une porte-parole du Haut-Commissariat, Ravina Shamdasani, lors d’un point de presse.

Quinze ans de prison pour des enfants palestiniens ayant jeté une pierre sur des véhicules d’une armée qui occupe leur territoire, et 18 mois pour un assassin, c’est cela Israel.

Et il y a fort à parier, en outre, que l’assassin ne fasse jamais ses 18 mois dans une vraie prison. Il bénéficiera selon toutes vraisemblance d’un régime de faveur sinon d’une grâce, dans un pays qui autorise les manifs de soutien à un assassin :

... Et l’apologie de meurtre :


Sacs plastique à l’effigie de l’assassin franco-israélien distribué par des supermarchés israéliens, en toute impunité, bien entendu.

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8310