Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
10 mars 2017

Les colons hors d’Hébron ! Stop aux agressions des Palestiniens !(Photos)

La campagne "Stop Au Ghetto" , lancée par les militants palestiniens d’Hébron, pour obtenir l’ouverture des rues et quartiers fermés par l’occupant pour faire plaisir à 700 colons fanatiques, s’élargit au niveau international. Du coup Israël multiplie les attaques et menaces contre les militants de cette ville de Palestine occupée, particulièrement persécutée. Ces derniers nous appellent à les soutenir.



Ce jeudi encore, des colons de "Maon" ont fait un raid sur les terres agricoles de Fadel Jibril Rabiaa et ses frères, dans le village de al-Tawana près d’Hébron, déracinant des dizaines d’oliviers, répandant des pesticides après avoir cisaillé les barbelés autour de ces terres.

Les associations palestiniennes d’Hébron nous appellent à les soutenir et à relayer ce communiqué de presse :

COMMUNIQUÉ :

Al-Khalil, plus connue sous le nom d’Hébron est l’une des plus anciennes villes au monde. Elle est habitée par des Palestiniens depuis des siècles.

Cette ville a été divisée en deux par l’occupant israélien en 1968, quand s’est établie la première colonie illégale à Kiryat Arba. En 1979, cette colonie s’est développée dans le coeur de la vieille ville, avec la prise d’assaut par les colons du bâtiment Daboya, qui était une école élémentaire palestinienne.

Et depuis ce jour, les colons qui sont aujourd’hui au nombre de 700 n’ont cessé de s’emparer de maisons, de boutiques, de rues de cette ville qui compte 35.000 habitants palestiniens. Ce sont la sécurité, la santé, l’éducation, les propriétés de ces 35.000 habitants qui sont affectés quotidiennement.

Et des centaines de soldats y ont été postés pour protéger leurs constantes agressions contre les Palestiniens et pour empêcher les Palestiniens de circuler librement. Ces soldats de l’occupation ont établi des checkpoints dans toute la ville. Ils détiennent des listes de familles, collent des numéros sur leurs papiers d’identité, qui indiquent de quelle manière ils doivent être traités !





L’apartheid qui a été mis en place entre Palestiniens et Israéliens qui colonisent leurs terres est total, avec des systèmes, des règles, différentes pour les uns et pour les autres.

Les assassinats de Palestiniens se multiplient aux checkpoints, en toute impunité. Il suffit de dire que les victimes préparaient une attaque.

Depuis octobre 2015, 22 Palestiniens d’Hébron, dont des enfants et des adolescents ont ainsi été exécutés.

http://bit.ly/2mfESc5

The #DismantleTheSettlement

De nombreuses organisations palestiniennes se sont regroupées dans cette campagne pour "démanteler le ghetto". ( #DismantleTheSettlement ) parmi lesquelles l’OLP, dont le
Fatah, PFLP, DFLP, PPP, les comités de résistance au Mur et à la Colonisation, des organisations de défense des droits de l’homme à Hebron, le Defense Committee, Youth Against Apartheid, le gouvernorat d’ Hebron, Defense Children International, Hebron Rehabilitation Committee, Palestinian National , Initiative, Tel Rumeida et Shuhada Street Committee (qui lutte pour la réouverture de la rue Shuhada, une des grandes artères d’Hébron, fermée aux Palestiniens)

Cette campagne coïncide avec la commémoration du massacre perpétré il y a 23 ans, par le colon Baruch Goldstein, qui a ouvert le feu sur des Palestiniens en prière dans la Mosquée d’Ibrahim, tuant 29 d’entre eux, (dont des enfants de 12 ans) et en blessant plus de 120 autres.

C’est après ce massacre de 1994, qu’au lieu d’évacuer les colons, Ythzac Rabbin condamna la rue Shuhada, pour empêcher les Palestiniens d’accéder au marché central de la vieille ville, et à la rue principale menant à la Mosquée d’Ibrahim.

Les familles palestiniennes qui sont restées dans ce quartier vivent barricadées, constamment agressées, avec des barreaux et même des grilles au-dessus de leurs maisons et des rues pour les protéger des immondices et des pierres jetées par les colons.

Elles sont sous la botte permanente de l’armée israélienne et ne peuvent faire un pas sans être arrêtées et contrôlées.

Courageusement, la campagne pour démanteler ce ghetto a déjà organisé de nombreuses manifestations de rues, ainsi que des conférences dans les universités et la mosquée d’Hébron.





Les locaux des associations ont été saccagés ou fermés à de nombreuses reprises. Des maisons ont été démolies à titre de représailles contre cette résistance :

Les militants comme Badee Dwaik ont filmé l’invasion de leurs maisons et les menaces contre eux. Ils ont posté les vidéos sur les réseaux sociaux.

https://www.facebook.com/events/1841369106144234/

https://www.youtube.com/watch?v=nsHOvDgCAHE

http://bit.ly/2leQ2y4

https://www.youtube.com/watch?v=QWcztpKLybA

http://m.btselem.org/hebron

Les actions et manifestations de “Mettons fin au ghetto, sortons les colons d’Hébron !” exigent :

  • Le retrait de toutes les colonies illégales d’Hébron
  • L’arrêt immédiat des punitions collectives et la fin de l’ordre de ‘zone militaire fermée’ sur Tel Romeida et la Rue Shuhada
  • La fin des menaces et des attaques sur les habitants Palestiniens ainsi que sur les défenseurs locaux et internationaux des droits de l’homme
  • La fin des restrictions de mouvements à travers la vieille ville d’Hébron
  • La fin des lois militaires imposées sur les habitants Palestiniens
  • La reconsidération du statut d’organisation à but non lucrative de l’organisation américaine Hebron Fund, qui permet des dons déductibles des impôts à une organisation qui finance les colonies israéliennes illégales dans la ville d’Hébron.

Voici plusieurs manières de vous investir :

  • Manifestations, marches, veillées et flashmobs
  • Projections de film sur Hébron
  • Conférences, ateliers, présentations
  • Actions BDS
  • Expos photo sur l’apartheid à Hébron
  • Messages vidéos envoyés aux forums, aux médias locaux et nationaux, aux média sociaux incitant la communauté internationale à utiliser des pressions diplomatiques pour “Mettre fin au ghetto, sortir les colons d’Hébron !”
  • Lettres et pétitions aux élus de vos pays respectifs et à l’ambassadeur d’Israël pour leur demander d’intervenir
  • Fermer des rues pour montrer au public l’effet de couper la rue principale d’Hébron
  • Visiter Hébron pour mieux comprendre la situation et la souffrance quotidienne des personnes vivant là-bas
  • Toute autre action non-violente qui vous semble soutenir la cause, soyez aussi créatifs que possible !!"

Merci de leur apporter votre soutien : !

Contacts :

  • Younes Arar, younesarar gmail.com
  • Badee Dwaik, Badia.dwaik gmail.com
  • Hisham Sharabati, h.sharabati yahoo.com

(Traduit et illustré par CAPJPO-EuroPalestine)
.
Source : https://www.freedom4telrumeida.com/dismantle-the-ghetto.html

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8380