Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
24 mars 2017

Plus que jamais : Séparation du CRIF et de l’Etat ! Dissolution de la LDJ !

CAPJPO-EuroPalestine vient de déposer une plainte contre les provocateurs qui se sont livré à des violences à Paris le mois dernier, et qui menacent de récidiver à l’occasion d’un rassemblement de solidarité avec le peuple palestinien, auquel nous appelons avec de nombreuses autres associations et personnalités, le 1er avril prochain à Paris, à 14 heures, Place Edmond-Michelet (Centre Pompidou-Beaubourg).

Le 11 février dernier, en effet, à l’occasion d’un précédent rassemblement, une vingtaine d’individus, se réclamant de sigles divers (« Ligue de Défense Juive », « Israel4ever », « Organisation Juive Européenne ») avaient tenté de saboter un rassemblement de notre association à Paris.

La police, présente sur les lieux, avait tenu les voyous à distance, mais s’était abstenue d’en interpeller aucun. C’est pourquoi nous avons depuis déposé plainte, plusieurs des auteurs des infractions ayant été identifiés.

CRIF/LDJ : une collusion désormais assumée



(Le Crif côté cour : ici, son dîner annuel, où un grand nombre de politiciens défèrent à leur convocation )

Renonçant à sa posture classique de vitrine « respectable » du lobby israélien en France, du genre à convoquer les ministres sans se salir directement les mains, le CRIF a tombé le masque au cours des dernières 48 heures.

Son président Francis Kalifat appelle ainsi « toutes les associations », dont les gangsters de la « Ligue de Défense Juive » à se mobiliser pour attaquer le rassemblement du 1er avril où nous réclamerons qu’il soit mis fin à l’impunité de l’Etat d’apartheid israélien.

http://www.liguedefensejuive.com/mobilisation-pour-interdire-la-manifestation-antisemite-du-1er-avril-2017-03-23.html



La « LDJ », dont plusieurs membres français se sont réfugiés en Israël pour échapper à des condamnations prononcées par les tribunaux français, est une organisation classée comme terroriste aux Etats-Unis, en raison de ses nombreux crimes racistes.

En France, où les « exploits » de ses membres comportent notamment l’attaque au couteau du commissaire de police Alexis Marsan, resté entre la vie et la mort pendant des jours en 2002, ou encore l’homicide du travailleur Saïd Bourrarach en 2010, sans parler de dizaines d’agressions au faciès et d’attaques contre des militants de la solidarité avec la Palestine, la LDJ a continué de bénéficier de la mansuétude du gouvernement.

Sa dissolution avait officiellement été envisagée, et même évoquée publiquement par le ministre de l’Intérieur de l’époque, Bernard Cazeneuve, en 2014. Mais le CRIF, qui avait l’appui inconditionnel du Premier ministre Manuel Valls, était intervenu en coulisses, et le dossier avait été enterré.

C’est sans doute la raison pour laquelle Kalifat s’autorise aujourd’hui à faire appel à de tels nervis pour provoquer une émeute sur la place publique.

Il est évidemment hors de question pour nous de céder tant aux menaces qu’au chantage à l’antisémitisme, et nous vous appelons à venir nombreux,

SAMEDI 1ER AVRIL A 14 HEURES

PLACE EDMOND-MICHELET (devant le centre Beaubourg-Pompidou, rue piétonnière "Le Boucher". Métros : Chatelet, Hotel-de-Ville et RER Chatelet-Les Halles)

Plus d’infos sur cette manifestation : http://www.europalestine.com/spip.php?article12779

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8160