Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
31 mars 2017

USA : les nazillons de la LDJ repointent leur nez, et leurs bâtons (vidéo)

Kamal Nafyeh, un professeur d’Université américain d’origine palestinienne, âgé de 55 ans et père de 4 enfants, a été sauvagement attaqué le week-end dernier par les néo-nazis de la Jewish Defense League (Ligue de Défense Juive).

A dix contre un, fidèles à leur légendaire courage, utilisant leurs drapeaux américains et sionistes comme autant d’armes, les voyous ont littéralement lynché cet homme, le blessant sérieusement.

L’attaque, tout comme d’autres agressions perpétrées contre des jeunes juifs du mouvement anti-colonisation « IfNotNow ? », a eu lieu en marge de la convention annuelle du lobby israélien officiel, l’AIPAC, à Washington.

Le gouvernement des Etats-Unis avait pourtant défini, il y a une quinzaine d’années, la Ligue de Défense Juive comme « groupe terroriste d’extrême-droite ». Et de fait, on n’avait plus entendu parler de ce groupuscule outre-Atlantique pendant plus de 10 ans.

Mais avec l’élection de Donald Trump, et les encouragements de ce dernier aux racistes de tout poil, la LDJ américaine ressort apparemment de son trou.

Deux des assaillants de dimanche ont été arrêtés par la police de Washington. Selon le site de l’Agence Télégraphique Juive (JTA), les deux nervis s’appellent respectivement Yosef Steynovitz, 32 ans, citoyen canadien, et Rami Lubranicki, 59 ans, du New Jersey. Ce dernier a des antécédents connus d’animation d’un site islamophobe.

La JTA indique qu’ils ont été inculpés, pour le premier, d’agression ayant provoqué des blessures sérieuses, et pour le second d’agression avec arme par destination (la hampe de son drapeau LDJ).

Dans les deux cas, la circonstance aggravante d’agression à caractère raciste a été à ce stade retenue par le procureur, ajoute l’agence de presse.

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8580