Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
9 avril 2017

« L’Autorité » Palestinienne coupe les vivres aux fonctionnaires de Gaza

Des milliers de fonctionnaires de l’Autorité Palestinienne ont manifesté ce week-end à Gaza, pour protester contre les baisses de salaires drastiques que leur a imposées le gouvernement de Mahmoud Abbas.


A Ramallah, « l’Autorité Palestinienne » a confirmé qu’elle avait effectué des « retenues » sur les salaires, indique l’agence Ma’an, en les justifiant par l’état général très compromis de ses finances.

Cette « explication » ne tient pas, selon les observateurs, car s’il en était ainsi, l’Autorité Palestinienne aurait effectué des coupes salariales chez tous ses employés, y compris ceux de Cisjordanie, ce qui n’a pas été le cas.

« Complice d’Israël, l’Autorité cherche avec ce coup bas à isoler encore plus Gaza et ses habitants », rétorque ainsi un des manifestants.

Ces derniers, brandissant des chaussures, ont réclamé la démission des dirigeants de Ramallah, et plus particulièrement celles du Premier ministre Rami Hamdallah et du ministre des Finances Shoukri Bishara.



(brandissant leurs chaussures, des manifestants réclament la démission du gouvernement de Ramallah)

Même les dirigeants du Fatah –le parti de Mahmoud Abbas- dans la bande de Gaza ont protesté contre le coup de force, en imputant la responsabilité au seul Rami Hamdallah.

En réalité, depuis son coup de force manqué contre le Hamas en 2007 dans la bande de Gaza, l’Autorité Palestinienne avait déjà cessé, dans de larges proportions, de payer les salaires des 50.000 fonctionnaires qui avaient accepté de travailler pour le gouvernement Hamas, et ne versait des salaires sur une base à peu près régulière qu’aux seuls fonctionnaires … refusant de travailler !

L’envoyé spécial des Nations-Unies pour le Proche-Orient, Nikolay Mladenov, a de son côté lancé un appel au secours, à la suite de cette nouvelle épreuve infligée à la population de Gaza.

« Au cours de la décennie écoulée, la population palestinienne a subi à Gaza quatre conflits, des restrictions israéliennes sans précédent, une crise humanitaire profonde, un niveau de chômage extrêmement élevé, une crise de l’approvisionnement en électricité permanente, et l’absence de toute perspective de règlement politique », a-t-il déclaré.

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8440